Le stress : une situation qui peut entraîner une prise de poids


Accueil > Beauté, mode hommes et femmes

Le stress : une situation qui peut entraîner une prise de poids

Jose Daphinel - le 30 novembre 2017 - 0 commentaires

Vous avez des soucis au travail, dans les études ou dans le quotidien ? Si c’est le cas, il est fort probable que vous soyez stressé et il est possible que cela se manifeste de différentes manières. L’un des effets que l’on peut rencontrer est malheureusement un gain au niveau du tour de taille et une prise de poids. Si vous désirez en savoir plus sur les effets du stress sur votre poids et les moyens de vous en débarrasser, l’article suivant vous sera très utile.

Comment le stress affecte-t-il notre poids et notre santé ?

En biologie, le stress est un mécanisme de défense naturel qui encourage la sécrétion d’hormones augmentant l’adrénaline pour nous aider à fuir ou combattre face à une situation. Cela consiste notamment à la sécrétion de cortisol, une hormone stéroïde qui envoie un signal à votre organisme pour lui dire de remplir des réserves d’énergie que vous n’avez même pas utilisées.

  • Le cortisol influe sur les facultés du corps à bruler des calories

Malheureusement, le cortisol est une hormone catabolique. Ce qui signifie qu’elle entraine la dégradation des tissus musculaires afin de les utiliser en tant que source d’énergie. Cette situation affecte le taux naturel de testostérone qui va diminuer. Puis avec le temps, elle peut réduire le taux de métabolisme de base et affecter l’efficience avec laquelle le corps devrait bruler des calories. Ce qui vous empêchera de maigrir efficacement.

  • Il favorise le stockage de graisse

Et si vous désirez avoir des abdos rapidement comme sur http://www.exerciceabdo.fr/comment-abdos-rapidement/, la sécrétion de cortisol à cause du stress risque d’être un obstacle pour votre objectif. Parce que cette hormone favorise le stockage de graisse viscérale. Laquelle peut augmenter les niveaux de mauvais cholestérol et d’insuline, et accroitre les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète.

  • Un appétit plus important et un système digestif déséquilibré

Un autre effet néfaste du stress est que l’augmentation du taux de cortisol peut conduire à un appétit plus important, avec un penchant pour grignoter des aliments riches en matières grasses, très sucrées ou très salées. Vu que ce type de nourriture stimule la sécrétion de substances chimiques liées au confort et au plaisir qui contribuent à relâcher les tensions et à déstresser.

Le souci est qu’il y a des chances que ce grignotage devienne une addiction, surtout pour les personnes qui passent souvent par des situations stressantes. Et grignoter fréquemment rime avec un apport calorique trop important et avec prise de poids. Ce même si vous faites des exercices pour avoir des abdos plus dessinés.

En outre, le stress peut affecter le microbiote intestinal. D’après une étude réalisée par des chercheurs de la Brigham Young University aux États-Unis et de la Shanghai Jiao Tong University en Chine, il est envisageable que le stress ait un impact négatif similaire à un régime alimentaire trop gras, trop sucré et trop salé sur le système digestif. Et un système digestif ne fonctionnant pas de manière optimale vous empêchera de bien assimiler les nutriments et de vous causer des problèmes de digestion.

Quelques façons pour arrêter de stresser et mincir

  • Faire du sport régulièrement

Non seulement faire une activité physique régulière est bon pour la santé, mais cela va également optimiser la circulation lymphatique. Ce qui va encourager le transport du cortisol vers vos reins dans le but de l’évacuer de votre organisme. Il est recommandé de faire du sport entre 3 à 4 fois par semaine.

Vous pouvez faire l’activité sportive qui vous plait. Qu’il s’agisse de suivre un programme personnalisé pour avoir des abdos plus rapidement, de vous initier aux arts martiaux, de pratiquer la natation, ou de faire du vélo, etc. Cependant, il faudra vous exercer à une intensité assez élevée pour que les effets bénéfiques se fassent ressentir et pour évacuer les tensions. Toutefois, il faudra éviter de trop en faire afin de réduire le risque de surentrainement. En plus, cela peut conduire à une élévation du taux de cortisol.

  • Réduire la consommation de caféine

Si vous vous sentez stressé, évitez de consommer de la caféine. Car quand on associe la consommation de caféine et le stress, cela peut causer une augmentation le taux de cortisol à un niveau plus élevé qu’avec le stress seul. En outre, le cortisol est actif plus longtemps dans votre organisme.

  • Veiller à dormir suffisamment

Bien dormir est essentiel pour réduire le taux de cortisol et lutter contre le stress. Si vous dormez un minimum de 6 heures voir moins, votre équilibre hormonal en sera déséquilibré. Votre niveau de cortisol sera plus élevé, votre appétit plus important, ce qui mettra votre organisme dans de bonnes dispositions pour grossir. Il est donc conseillé d’avoir un sommeil ayant une durée équivalente à 7 à 9 heures par nuit.

  • Avoir une alimentation vous apportant les nutriments essentiels

Un atout que l’on sous-estime souvent pour réduire le stress est l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée. Que ce soit au petit-déjeuner, au déjeuner ou au dîner, vous devez donc faire attention à manger des aliments dotés d’une bonne valeur nutritionnelle. À titre d’exemple, voici 6 super aliments à manger au petit-déjeuner en vidéo : https://youtu.be/6OXSIJZOEgg.

Un repas doté d’une forte teneur en vitamines (B, C, D, A), en calcium et en magnésium a notamment la propriété de réduire le niveau de cortisol. Et si vous y ajoutez des sources en fibres et en protéines, ce repas aura en plus un effet coupe-faim naturel qui vous aidera à contrôler votre appétit et à moins manger.

  • Profiter d’une séance de shiatsu

Le shiatsu est une thérapie manuelle originaire du Japon et distincte du massage. Il se base sur la médecine traditionnelle chinoise et la connaissance des méridiens. Le shiatsu consiste à l’exécution de pression à l’aide des mains, des coudes, ou des genoux, sur des points spécifiques sur le corps. Chacun d’entre eux étant liés au système nerveux central et aux organes vitaux.

Depuis plus de 70 ans maintenant, ce type de thérapie est reconnu pour contribuer à retrouver ou conserver un équilibre sur les plans physique, émotionnel et sur la circulation énergétique. En ce sens, le shiatsu peu aider à réduire les tensions, à être plus énergique, mais aussi à éliminer plus facilement les toxines, à réguler la pression sanguine ; de même qu’à soulager les problèmes d’anxiété et les troubles du sommeil.

Comme il existe une grande variété de techniques, il est important de consulter un thérapeute doté du titre professionnel de « Spécialiste en shiatsu ». Ainsi vous serez sûr de bénéficier du traitement le plus approprié pour votre santé et bien être.

  • S’initier au yoga

Doté d’une origine remontant à plus de 3 000 ans en Inde, le yoga est une discipline dont l’objectif est d’unir le corps et l’esprit à travers la méditation. Et même s’il existe plusieurs branches au yoga, elles visent toute à permettre aux pratiquants (yogi) d’atteindre cet équilibre par la pratique de diverses postures codifiées « âsana ». Ces dernières permettent de se concentrer et d’oublier les soucis qui nous tracassent.

L’évacuation du stress et des tensions font bien évidemment partie des bienfaits que l’on peut tirer du yoga, mais il y en a bien davantage. On peut citer une contribution à la perte de poids, le soulagement des douleurs musculaires (en particulier les maux de dos), la tonification des muscles, l’amélioration de la souplesse, une meilleure respiration ou la lutte contre la dépression.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



about the author

Laisser un commentaire