Tailler la cime : mode d’emploi

Par Jose Daphinel le 13 juillet 2019

Le développement des arbres peut prendre une tout autre ampleur, lorsque ceux-ci finissent par prendre beaucoup de place : il faut prendre des dispositions. Votre arbre pourrait gêner les alentours de votre voisinage ou même le passage des autres personnes en dessous. Une personne est capable de résoudre ce problème : l’élagueur professionnel, il devra opérer un étêtage sur l’arbre. Poursuivez votre lecture afin de comprendre les bases de l’étêtage.

L’étêtage : qu’est-ce que c’est ?

La flèche se développe à l’horizontale. Elle est présente chez les jeunes arbres et facilement reconnaissable depuis son plus jeune âge. C’est la taille de cette flèche que l’appelle étêtage, cette flèche est une sorte de tête de l’arbre. Cette procédure doit se faire alors que l’arbre est encore jeune, car c’est une taille de structuration. Le choix de sa structure guidera plus tard son développement et son esthétique.

Appelée aussi « taille de la cime » : l’étêtage précède toute constitution de tonnelle et d’arbre têtard. Dans le même jardon de l’élagage, une taille de la cime doit aussi être faite si le propriétaire de l’arbre souhaite avoir une tige ou un gobelet. Cette taille permet de cadrer la taille de l’arbre.

Si l’on taille l’arbre pour assurer sa morphologie esthétique, d’autres raisons existent encore pour justifier cette taille. Il en est ainsi de la taille de la cime pour des raisons de sécurité. En effet lorsqu’elle s’élève un peu trop haut, la cime va s’emmêler dans les fils électriques publics et pourrait donner lieu à des incidents regrettables. La cime peut aussi quelques fois barricader les rayons du soleil. Elle est donc aussi taillée pour apporter plus de chaleur et de luminosité à une propriété.

Une autre explication, l’étêtage des arbres fruitiers : elle est obligatoire pour permettre une meilleure vendange ou une meilleure moisson. Certains arbres fruitiers produisent des fruits qui doivent être cueillis à la main. Cette activité nécessite des arbres à peu près de la même taille que les hommes. De ce fait, il est préférable de faire appel à un professionnel tel que cet élagueur dans le 47 pour tailler soigneusement la cime des arbres fruitiers.

Que peut-il s’ensuivre ?

L’étêtage est vraiment recommandé sur des arbres en pleine croissance, car ceux-ci cicatrisent plus facilement. La réciproque de cette affirmation explique pourquoi il ne faut pas étêter un arbre adulte. Ce dernier cicatrise très lentement, et la plante souffre en cicatrisant. Des fois, elle n’y arrive pas. Cette plaie serait donc la source de l’infection de la plante. Le destin de l’arbre est compréhensible : il va pourrir du tronc à la racine et mourra.

Il est quand même possible qu’un arbre recouvre ses blessures et quatre autres flèches apparaissent à l’endroit de la taille. Des rejets viendront pousser à la place de la cime, ce qui augmentera votre bois mort.

La technique de l’étêtage

Une mesure doit être vérifiée : ne tailler que les cimes ayant 3 cm de diamètre. Et enfin, les élagueurs vous conseilleront de ne tailler qu’en hiver. Cela est fait pour que les nouvelles pousses arrivent avec le printemps.

La deuxième précaution à prendre : n’utiliser que des outils bien tranchants et stérilisés. Cette opération doit être obligatoirement faite, car elle garantit aussi la santé de la plante.

Taillez avec votre sécateur, en biais lorsque vous taillez la cime ; cela permettra à l’eau de s’écouler le long des entailles.

Une dernière technique : le chantage : une opération qui stimule la pousse des bourgeons et améliore la reprise de l’écoulement de la sève dans la plante. Notez que les précédents bourgeons deviendront ensuite des charpentières.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander conseil à un élagueur professionnel.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *