Terrain de football : combien cela coûte ?

Par Nina Truchet le 2 novembre 2016

Quel équipement de football choisir pour son club ? Et plus encore, dans quel terrain de football investir ? Entre une pelouse synthétique et un gazon naturel, ce choix n’implique pas le même investissement pour les collectivités. Différents critères entrent en jeu pour faire peser la balance, et les subventions des conseils généraux interviennent pour aider au financement. Combien coûte réellement un terrain de football ? Zoom sur les critères de choix de ce pilier de l’équipement sportif !


    Un investissement et un entretien qui ont un coût

    Quand on décide d’investir dans un équipement de football de l’ampleur d’un terrain, il s’agit de penser à l’investissement immédiat, mais aussi à long terme. En effet, on ne choisit pas uniquement un terrain selon sa nature, mais également il s’agit de prévoir le coût de l’entretien, pour obtenir le coût total.

    Par ailleurs, on prend en compte les heures d’utilisation sur le terrain en moyenne, car cela n’implique pas la même usure de l’équipement de football. Pour consulter la tenue complète pour pratiquer, c’est par ici.

    Voici quelques chiffres pour l’année 2011 pour acquérir :

    • une pelouse synthétique : 380 000 euros avec 80 000 euros d’entretien à prévoir au bout de 10 ans
    • un gazon naturel : 140 000 euros avec 110 000 euros d’entretien

    L’équipement de football le plus abordable semble donc de prime abord être le gazon naturel, mais il existe néanmoins d’autres critères à prendre en compte.
    Pour consulter les coûts totaux engendrer par la pelouse synthétique du stade Fernand-Brunel à Lunel, suivez ce lien.

    Définir les heures d’utilisation du terrain

    Au moment d’acquérir un équipement de football, il s’agit de prévoir les heures d’utilisation annuelles et quotidiennes pour le rentabiliser. Un gazon naturel a une fréquence d’utilisation moindre par rapport à une pelouse synthétique : il tolère moins d’être piétiné et le sol a besoin de « se reposer ». Tandis qu’une pelouse synthétique tolère une utilisation plus fréquente, un climat plus froid et peut être utilisée sans problème en extérieur.

    L’option de la pelouse synthétique semble être plus rentable, mais il faudra prévoir des équipements de football annexes comme l’éclairage, et bien sûr des cages de foot adaptées. Pour cela, n’hésitez pas à consulter un fournisseur en ligne de référence, Netsportique. Vous y retrouverez l’essentiel pour vous équiper avec des produits de qualité.

    comment-amenager-un-terrain-de-football-dans-son-jardin

    D’autres critères à prendre en compte

    Les questions d’environnement et d’écologie entrent en jeu dans la question de l’équipement de football. Si l’on se questionne sur les coûts en termes d’arrosage, il faut savoir qu’en plein été, le gazon naturel sera moins chaud d’environ 10°, ce qui veut dire qu’on aura moins besoin de l’arroser pour le rafraîchir. En revanche, les pelouses synthétiques ont besoin d’être arrosées pour pouvoir abaisser leur température en été. L’arrosage est sans aucun doute un des critères fondamentaux à prendre en compte au moment d’investir dans un terrain de football !

    Autre point à prendre compte, le risque de glisse et de chute pour les joueurs : sur une pelouse synthétique, les blessures seraient plus sérieuses que sur un gazon naturel, où les chutes sont mieux amorties. Or, pour un club de football, la santé des joueurs reste une question primordiale.

    Bien plus qu’un simple investissement financier, le terrain est un équipement de football qui peut avoir de grandes conséquences sur la santé des joueurs, et en ce sens tous ces critères méritent d’être pris en compte.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *