Test d’ancêtres

Par le 22 novembre 2018

« Retrouver ses origines est une question préoccupante pour beaucoup de gens, surtout dans le monde d’aujourd’hui ou l’identité, avec la procréation médicalement assistée, l’adoption, les recompositions, est de plus en plus énigmatique. Il est très important de savoir d’où l’on vient pour savoir ce que l’on est » Joëlle Apter, biologiste.

Qui suis-je ? D’où viens-je ?

Les tests généalogiques représentent 85 % de son activité en Europe, avec 2500 tests demandés par an. Les Français arrivent seconds meilleurs clients derrière les Allemands. Le test autosomal est celui qui révélera les origines ethniques d’une personne. Ce test analyse L’ADN présent sur l’ensemble des chromosomes. (sauf le Y)
Interdit en France, ils restent accessibles d’un clic sur de nombreux sites internet. Souvent effectués dans des laboratoires étrangers, ils permettent de découvrir son histoire génétique. Un peu de salive prélevée sur un coton tige suffit pour savoir le détail de son ascendance. Peut-on vraiment déterminer les origines ethniques d’une personne grâce à un simple test ADN ? Oui, avec une marge d’erreur plus importante qu’un simple point de pourcentage et en faisant attention à ne pas mal interpréter les résultats.

Nombreux particuliers se servent de ces tests pour des recherches généalogiques. Un bon moyen selon certains, quand ils sont au point mort dans leur quête des membres de leur famille.
À savoir que plus l’on remonte dans le temps, plus nos ancêtres sont nombreux et nous atteignons vite un niveau ou nous n’avons plus d’ancêtres que de segments ADN. Cela signifie qu’il y a des ancêtres dont nous n’avons hérité aucun ADN.

Les risques psychologiques des tests d’ancêtre :

Les investigations peuvent remonter sur 20 générations et cela à un coût. La quête des origines peut aller très loin et certains laboratoires en font un objectif commercial. Entre les offres de supermarché, bénéficiant de ristournes ou les box ADN à offrir pour noël. Pour certains, cela à une symbolique très spéciale.

La première inquiétude est de savoir si les données récoltées lors des tests seront publiquement diffusées. Les données personnelles sont protégées est, en général, dans tous les laboratoires.
Ces tests peuvent être porteur d’une histoire et c’est une des raisons pour laquelle ils sont si demandés. Mais ils peuvent aussi avoir un impact dévastateur émotionnellement et psychologiquement. Peut-être, découvrir que les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être et que l’histoire de sa famille est plus complexe que l’on puisse le penser. Cela peut avoir des conséquences sur une vie à ne pas négliger.

Les testeurs, sont-ils préparés aux résultats ? À découvrir leur identité et leurs histoires personnelles ?

Peu de laboratoires ne prennent pas le temps de parler avec leurs clients des risques encourus. Les multiples enjeux de ces tests justifient une attention constante des professionnels, mais aussi des demandeurs et de la société civile pour ne pas aboutir à des dérives et des discriminations dangereuses. Un test ancetre livre une vérité crue, redoutable qui laisse l’individu seul face aux dégâts que cela pourra engendrer, si les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes du demandeur.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *