Le thermomètre infrarouge : tout ce qu’il faut savoir

Par le 26 février 2017

Instrument de type digital, le thermomètre infrarouge est équipé d’un écran grâce auquel la mesure est facilement lue. Cela dit, ce n’est pas la principale particularité de cet appareil : il permet plutôt de connaître la température de différents corps sans aucun contact. Ainsi, qu’il s’agisse d’un environnement extrêmement chaud ou très froid, ce thermomètre peut y accéder sans risque de détérioration.

La technologie et le fonctionnement

Au cours des années 1900, Max Planck, Joseph Stefan, Ludwig Boltzmann, Wilhelm Wien et Gustav Kirchhoff ont écrit les équations du spectre électromagnétique et du système de l’infrarouge. Toutefois, c’est Charles Darling qui l’a conceptualisé en 1911, avant que son industrialisation n’intervienne en 1930 pour le bonheur de tous. De même, il est venu remplacer le thermomètre à mercure, qui n’offrait pas suffisamment de sécurité : il se détériorait facilement, exposant les utilisateurs et l’environnement à divers risques.

Pour mesurer, le thermomètre infrarouge se sert de l’énergie radiative émise par le corps concerné. En effet, quelle que soit la position de l’objet, ce dernier produit un rayonnement qui est concentré sur un détecteur par la lentille de l’appareil. Cette lumière est traduite en un signal électrique, qui, compensé, sera converti en une température affichée sur l’écran LCD du thermomètre infrarouge. Cependant, pour réussir l’opération, il faut veiller à la propreté de la lentille et à la neutralité du champ de mesure : tout intrus dans ce milieu peut influencer le calcul.

Différentes utilisations

Le thermomètre infrarouge peut être utilisé à de multiples fins, et son choix dépend de l’application qui en sera faite. Ainsi, l’appareil permet, entre autres, de contrôler les équipements électro-ménagers et les produits alimentaires emballés, de détecter les départs des incendies, de vérifier les matériaux ou les installations électriques et de prendre la température des personnes.

Par ailleurs, ce thermomètre présente plusieurs avantages, notamment, la rapidité et la précision de la mesure effectuée en optique et en surface. De même, puisque les thermomètres infrarouges de type médical ne sont pas en contact avec le sujet, ils n’engendrent aucune maladie et sont très utiles avec les bébés.

Cela dit, l’appareil est très facile à utiliser : il suffit de le rapprocher, autant que possible, de l’objet ou de la personne à mesurer. Car, le thermomètre considèrera plutôt les matières situées dans le champ : la poussière, l’air, le gaz, l’humidité, etc. Moins le diamètre du cercle créé par le laser est grand, plus le thermomètre infrarouge est fiable.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *