Tous nos conseils pour traiter une sciatique

Par Arnaud Narivelo le 24 janvier 2019

Généralement la sciatique telle qu’elle se présente est causée par une hernie discale. Les douleurs qu’elle cause part des fesses pour arriver jusqu’au pied. Le nerf sciatique est comprimé et c’est pour cette raison que des douleurs sont senties au niveau des zones touchées

Parfois elles sont très vives et empêchent même les personnes de marcher ou de faire des mouvements. Pour autant, les moins douloureuses sont aussi fréquentes. Alors comment une sciatique ?

La compression du nerf sciatique

Quand le nerf sciatique est comprimé, les douleurs se font sentir. Le niveau de ces dernières est variable en fonction de l’origine de la sciatique. Mais s’il s’agit d’une vraie sciatique alors la cause principale est souvent une hernie.

Toutefois, la compression peut aussi être provoquée par la présence d’une tumeur ou suite à une arthrose. Si les douleurs sont assez intenses, la personne peut faire appel à sos ostéopathe. Il s’agit d’une ligne d’urgence mettant en relation immédiatement avec un ostéopathe spécialiste.

Cette personne est formée pour traiter ces types de douleurs en ayant recours, dans la plupart des cas, à des techniques manuelles. Il peut aussi ajouter d’autres traitements pour aider la personne si besoin mais toujours sous assistance.

Se ménager

Le traitement d’une sciatique commence par la prise en charge de soi. En effet, la vraie sciatique ne se présente pas comme tous les autres maux que l’on peut rencontrer au quotidien. Quand une crise survient, la première chose à faire est de se ménager.

Il faut alors éviter des mouvements qui peuvent accentuer les douleurs ou les réveiller. De ce fait alors, mettre de côté les tâches trop harassantes pour le corps. Notez cependant ceci : il faut reposer son dos pour qu’il reprenne des forces mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut rester alité.

L’idée est donc de s’épargner les mouvements difficiles pour le corps à l’instant même. Prenez en compte que c’est le nerf qui est touché et les activités physiques majorent indéniablement la fatigue nerveuse d’où une intensité de la douleur au niveau de la sciatique.

La prise d’anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires ne traitent pas la sciatique. Ils sont juste là pour apaiser la douleur. Il existe des anti-inflammatoire vendu librement dans les pharmacies. Ceux à effets plus pertinents sont sous la prescription d’une ordonnance comme c’est le cas de la morphine.

Dans tous les cas, il faut noter que la prise d’un anti-inflammatoire peut soulager mais pas totalement. Il peut atténuer la douleur sans pour autant la faire disparaître complètement.

Les infiltrations et la chirurgie

Aujourd’hui, les traitements sont très évolutifs. Il arrive que les douleurs persistent pendant des semaines. Dans ces cas là, la personne doit alors passer par des injections. Cette méthode traite directement l’inflammation qui cause la sciatique. On injecte de la cortisone autour du nerf sciatique.

Cette pratique étant très délicate, il faut surtout faire appel à un spécialiste au risque d’infectée la zone touchée et d’empirer la situation. Pour les cas plus graves, on passe à la chirurgie. Elle se fait par le choix entre deux procédés mais dans un cas ou dans l’autre, la chirurgie présente toujours de bons résultats. Les risques de récidive sont encore discutés.

Après la chirurgie, la personne est tenue de faire une rééducation complète pour renforcer son dos. Il faut reprendre progressivement les activités et ne pas bousculer le corps au risque de faire une rechute grave. Une suivie médicale est de mise car il faut vérifier constamment la santé de la personne. Après quelques mois de patience, la personne retrouvera facilement tous ses moyens physiques pour vivre normalement.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *