Tout savoir sur les framboisiers

Par Phillipine Mornand le 16 avril 2020

Appréciée de part et d’autre pour sa saveur et sa forme unique, la framboise est un petit fruit qui provient d’un arbrisseau : le framboisier. Si vous avez souvent rêvé de cueillir vos framboises dans votre jardin personnel, ce rêve va enfin pouvoir se concrétiser. La plupart des sols sont, en effet, favorables à la culture des framboisiers en France. Envie d’en savoir davantage ? Découvrez donc l’essentiel sur les framboisiers !

Comprendre la culture des framboisiers 

La culture des framboisiers prospère par drageonnage sur des terres fraîches et surtout fertiles. Cette culture est mieux rentable à l’ombre que totalement exposée au soleil. Elle débute par une émission régulière de nouvelles tiges dans le sol. Des tiges qui poussent, fleurissent, fructifient puis meurent au cours d’un cycle de vie de deux ans et même plus. S’ils appartiennent à la famille des rosacées, les framboisiers donnent des fruits à ne pas confondre avec les mûres. Pour cultiver les framboisiers, il vous faut choisir, selon vos attentes, entre les deux principales variétés :

Framboisiers remontants : ils permettent d’obtenir deux fructifications dans la même année. Ainsi, avec un framboisier remontant, la première fructification a lieu en automne pendant que la seconde est effective au printemps. Quelques noms de framboisiers remontants sauront mieux vous orienter : aroma queen, autumn amber, autumn bliss, autumn first, golden everest, heritage, maratar, twotimer et zeva remontante.

Framboisiers non remontants : ils ne produisent qu’une fois par année (généralement en été), mais de manière abondante sur des pousses matures d’un an. Voici des noms de framboisiers non remontants : green ample, jewel, tulamagic, willamette. Toutefois, il est possible d’associer ces deux variétés si vous voulez des récoltes continues jusqu’aux premières gelées.

Les meilleures périodes de plantation de cette plante vivace sont celles qui partent de l’automne au printemps. Ainsi, l’enracinement des plants se fait plus rapidement. La méthode pour planter un framboisier est fondamentalement similaire à celle d’un arbuste d’ornement. Elle requiert tout de même un espacement moyen de 1 m 50 entre les plants pour sa réussite.

Comment entretenir les framboisiers ?

L’entretien des framboisiers dépend de plusieurs exigences. En premier lieu, une opération de fertilisation appropriée des sols est la clé pour maintenir en santé votre culture. Car, à l’opposé des arbustes d’ornement, l’arbrisseau a besoin d’être alimenté pour produire des fruits sur le long terme.

En second lieu, il faut procéder à la taille de vos framboisiers. Cette opération consiste à débarrasser la culture, des tiges qui ne produisent plus de fruits. Cela permet aux pieds de framboisiers d’émettre de nouveaux drageons et de se régénérer à travers de nouvelles tiges. La taille propulse donc la productivité des framboisiers et facilite la cueillette des fruits au moment des récoltes. C’est une opération qui diffère d’une variété de framboisiers à une autre. 

La troisième exigence d’un bon entretien, c’est l’attention qu’il faut porter au sol de la culture après plusieurs années de récolte. En effet, les pieds de framboisiers s’affaiblissent souvent après six à dix années de culture lorsqu’ils sont bien entretenus. Cela se justifie par l’épuisement du sol. Dans un cas pareil, il est recommandé de séparer les pieds mères et de les déplacer vers un autre endroit de votre jardin, approprié pour les framboisiers. Le nouveau sol devra être enrichi avec des fertilisants organiques avant installation de la nouvelle culture. 

Vous l’aurez compris, les framboisiers garantissent une excellente récolte seulement lorsque leur culture est bien réalisée et entretenue. Pensez-y donc dans votre jardin !