Travaux d’élagage : comment s’y prendre ?

Par le 27 février 2019

Tout d’abord, le terme élagage est surtout utilisé pour les grands arbres. L’élagage peut être défini comme un processus qui consiste à couper certaines branches afin de mieux orienter le développement d’un arbre. La première question qui vient à l’esprit est pourquoi élaguer ?

Les différentes raisons de procéder à l’élagage

L’élagage a pour objectif de permettre une croissance harmonieuse d’un arbre. Il sert à garder les arbres en bonne santé. Cette méthode consiste à couper les branches arrachées ou malades. Il peut s’agir également d’alléger la ramure afin toujours de préserver cette optique de bonne santé.

L’élagage est aussi pratiqué pour préserver la qualité du bois. Ce procédé est notamment utilisé en sylviculture. Les bois doivent avoir un diamètre de 50 cm au moins pour pouvoir être exploités.

L’une des raisons d’élaguer consiste à conserver la forme naturelle des végétaux appelé dans ce cas l’élagage de forme. Ce dernier sert à façonner la silhouette de l’arbre pour avoir plus de design. Cet aspect esthétique est surtout valable pour les végétaux se situant dans les centres-ville ou les espaces verts destinés au public pour les rendre attrayants et sécurisants.

Par ailleurs, l’élagage est aussi pratiqué pour assurer la sécurité de la population face au risque de la chute de tout ou une partie de l’arbre. En effet, dans certaines localités, des réglementations doivent être suivies afin de faire en sorte que les branches d’arbres ne tombent et détruisent les biens de la population. Pour ce faire, l’on procède à la taille des branches mortes. L’élagage opéré dans ce cas précis s’appelle l’élagage ornemental.

L’élagage requiert un certain savoir-faire et des compétences particulières. Pour mener à bien les opérations correspondantes à celui-ci, il vaut mieux faire appel aux services d’un professionnel tel que cet élagueur expérimenté dans le 91.

La période propice pour élaguer un arbre

La saison favorable pour élaguer un arbre est l’automne. Le risque de dégrader la santé de l’arbre est minime pendant cette période. C’est également la saison pendant laquelle la repousse est optimale.

La périodicité de l’élagage dépend de l’âge de l’arbre. Plus l’arbre est jeune, plus l’élagage est fréquent. Pour un arbre de moins de 10 ans, l’élagage est recommandé tous les deux ans. Pour les arbres de 10 à 20 ans, il est conseillé de procéder à l’élagage tous les 4 ou 5 ans. Lorsque l’arbre a une durée de vie de plus de 20 ans, l’élagage doit se raréfier, une fois tous les 10 ans.

Quels sont les équipements utilisés pour élaguer ?

Afin de mener à bien les opérations d’élagage, il faut, avant tout, procéder à l’analyse de l’arbre afin de connaître son état de santé, sa modalité de croissance, sa solidité. Ensuite, une fois le diagnostic terminé, il faut se munir des outils adéquats. Les équipements à utiliser doivent correspondre à la dimension des branches à couper. Par exemple, on utilise un sécateur pour une branche de petite taille, une scie à élaguer pour celle de taille moyenne, et recourir à une tronçonneuse pour une branche épaisse.

Il faut savoir que les lames de ces différents équipements doivent être bien aiguisées et désinfectées afin d’écarter les risques de blesser l’arbre. La désinfection des équipements est aussi indispensable. Elle permet d’anéantir la propagation des diverses maladies. La désinfection des outils se fait à chaque fois qu’on change de branche ou d’arbre. Il est plus avisé d’élaguer en dernier les parties ou les arbres malades afin d’éviter de contaminer les autres branches ou végétaux.

En parallèle avec les outils adéquats, il faut aussi s’assurer de la protection aussi bien de la personne que de l’arbre. Les branches à tailler peuvent se trouver en hauteur, une échelle adaptée à cet effet ainsi qu’un harnais de protection est plus que nécessaire.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *