Travaux d’élagage : les erreurs à ne pas commettre

Par Jose Daphinel le 9 juillet 2019

L’élagage est un travail paysager qui se pratique généralement sur les arbres. En effet, il est entrepris pour garantir le bien-être de la plante. Toutefois, c’est une opération qui ne s’improvise pas. Elle nécessite une bonne connaissance en arboriculture, de la pratique et un savoir-faire particulier. Aussi, une bonne technique est indispensable pour éviter d’endommager l’arbre. Outre cela, sachez que l’élagage fait partie de l’une des activités les plus dangereuses de l’hexagone. Assurer la sécurité est donc primordial. Par conséquent, nombreuses sont les erreurs à ne pas commettre pour mener à bien les travaux d’élagage. Découvrez-les dans cet article.

Négliger la question de sécurité

Comme nous l’avons vu plus haut, les travaux d’élagage sont catégorisés parmi les plus dangereux en France. En effet, le fait de travailler en hauteur expose l’intervenant au risque de la chute qui, dans les pires des cas, pourrait être fatale. Toutefois, ce risque peut être atténué en adoptant les bons gestes, notamment :

En utilisant un Équipement de Protection Individuel

Pour tout travail qui se fait en hauteur, son port est obligatoire. En effet, l’employeur doit mettre à la disposition de ses employés un EPI, et cela gratuitement. Il a également l’obligation de vérifier le bon état de cet équipement (article R.4323-95). Globalement, un EPI élagueur comprend un casque de sécurité, des lunettes de protection, une protection auditive, des gants de sécurité, une jambière ou pantalons anti-coupure, un harnais de sécurité et des chaussures antidérapantes.

En vérifiant les conditions météorologiques           

Si vous prévoyez d’élaguer un arbre par vos propres moyens, il est plus prudent de visualiser les prévisions météorologiques avant de vous lancer. En effet, lorsqu’il vente trop ou lorsqu’il pleut, il est déconseillé d’élaguer un arbre. Cela s’explique par le fait que de telles conditions déstabiliseraient votre équilibre lorsque vous serez en hauteur. Les risques sont alors plus élevés qu’en temps normal.

La mauvaise manipulation des outils

Cette mauvaise manipulation des outils peut occasionner des blessures graves. C’est le cas notamment de la tronçonneuse. L’utilisation de ces outils peut également endommager la plante. Pour éviter tout cela, ci-après les mesures à prendre.

Éviter l’utilisation de l’échelle

Élaguer un arbre depuis une échelle est très dangereux. C’est pourquoi il a été formellement interdit par la loi. Aussi, manipuler une tronçonneuse sur une échelle n’est pas très aisé.

Bien manipuler la tronçonneuse

Notez que ce matériel a un poids assez conséquent. Pour une bonne endurance et pour ne pas vous fatiguer rapidement, il est conseillé de la maintenir à un niveau inférieur à celui de vos épaules.  En aucun cas, la tronçonneuse ne doit être soulevée. En revanche, il faut poser le corps de l’outil sur le tronc de l’arbre. Enfin, abstenez-vous d’utiliser les extrémités de l’appareil au risque de perdre le contrôle et d’être repoussé vers l’arrière.

Désinfecter le matériel

Après chaque utilisation, le matériel doit être désinfecté. Cela étant fait pour éviter la propagation des maladies, notamment si l’outil en question a été utilisé pour élaguer un arbre malade.

Entreprendre un élagage à tout moment

Si on dit souvent que l’élagage peut se faire à tout moment, sachez qu’à chaque espèce il y a un moment propice pour s’y mettre. Néanmoins, les professionnels comme cet élagueur dans le 91 préconisent l’hiver pour engager les travaux d’élagage. Cela parait évident, car une coupe hivernale fera moins souffrir la plante. En effet, cette dernière sera en période végétative, ainsi la taille n’engendrera qu’une quantité moindre de coulées de sève. Outre cela, l’élagage est facilité en ce sens où il y a moins de feuillage. Par conséquent, la détection des branches malades et abimées s’opère facilement.  

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *