Vous n’arrivez pas à tomber enceinte ? Voici pourquoi !

Par Adrien Faure le 1 octobre 2015

Pendant des années, on cherche le partenaire idéal pour être heureux et fonder une famille mais, bien souvent, il ne suffit pas de vouloir concevoir un enfant pour que cela marche du premier coup. Beaucoup de couples doivent en effet faire preuve de patience pour procréer. Et cela peut parfois tomber dur. Très dur. Pourquoi n’arrivez-vous pas à tomber en enceinte ? Voici quelques raisons potentielles.


Quand on essaie de tomber enceinte depuis quelques mois et que Dame Nature n’exauce pas nos souhaits aussi vite qu’on le voudrait, il est normal de se poser des questions et de se demander pourquoi d’autres y arrivent et pas vous. Malheureusement, il n’y a pas de règle universelle et il faut un peu de chances pour tomber enceinte directement. Mais à côté de la chance, il y a différentes choses qu’on peut mettre en place (ou éviter) pour favoriser les chances de procréation.

Parmi les éléments qui peuvent avoir un impact négatif sur les chances de grossesse, on notera:

– Les changements de poids récurrents: les gains et les pertes de poids ne favorisent pas la conception d’un enfant. A l’inverse, on conseillera d’avoir une alimentation saine et de maintenir un poids équilibré.
L’âge : Si les hommes peuvent être fertiles à n’importe quel âge (même si les spermatozoïdes sont moins actifs), les femmes, elles, sont moins fécondes au fur et à mesure que les années passent. Elles doivent donc prendre soin de leurs ovocytes tout au long de la tentative de grossesse afin d’augmenter leurs chances. Des compléments alimentaires peuvent y contribuer.
– Le mode de vie est un autre élément qui peut expliquer que certaines personnes procréent plus rapidement que d’autres. En évitant des substances telles que le tabac, l’alcool ou la drogue et en évitant le stress et l’obésité, on améliorera ses chances de tomber enceinte.
– Les problèmes physiques doivent également être pris en compte lorsque vous essayez de tomber enceinte. Les spermatozoïdes de l’homme doivent en effet être de bonne qualité (morphologie, mobilité, quantité, motilité, etc.) et les femmes doivent éviter d’avoir des problèmes ovulatoires ou d’origine tubaire par exemple.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *