Voyage en Thaïlande : des parcs nationaux pour découvrir la faune et la flore du pays

Par Jose Daphinel le 12 janvier 2019

La Thaïlande abrite une cinquantaine de parcs nationaux et des sanctuaires de vie sauvage. Disséminés aux quatre coins du pays, ces joyaux de la nature promettent des découvertes considérables pour tous les visiteurs et particulièrement, les amoureux de la nature. La plupart de ces havres de paix sont accessibles et donnent l’opportunité de faire des randonnées inoubliables permettant ainsi de découvrir la vie sauvage du pays. Si vous souhaitez inclure dans votre itinéraire quelques-uns des parcs nationaux du pays, découvrez dans ce billet les parcs les plus accessibles lors d’un voyage en Thaïlande.

Le parc national de Khao Sok dans la province de Surat Thani

Le parc national de Khao Sok est un excellent terrain de jeu pour les fans de grands espaces. Avec une superficie de 739 km², il abrite l’une des plus anciennes forêts tropicales humides du monde. Visiter ce parc permet de découvrir le grand lac Chiew Lan et ses pics de calcaires. Au cours d’une visite dans ce jardin d’éden, les visiteurs auront l’opportunité de découvrir la plus grosse fleur de la planète, la plus rare et préhistorique Rafflésia.

Pour un séjour réussi dans ce parc, pensez à organiser vos sorties et excursions par une agence locale Thaïlande. En plus de ces merveilles, le parc abrite également une flore impressionnante et une faune exceptionnelle dont diverses espèces de reptiles, des mammifères, oiseaux insectes, etc. Le parc national de Khao Sok est ouvert au trekking et la randonnée dans la jungle, à des balades en kayak, des visites dans des grottes, etc. L’aventure sera de taille dans ce parc. Vous aurez l’opportunité de découvrir un univers à part et loin des clichés courants de la Thaïlande.

Le parc National de Khao Yai au nord-est de Bangkok

Ce parc est localisé à environ 200 km de Bangkok. La petite ville de Pak Chong est le point de chute pour accéder au parc. Il est une étape indispensable sur la route vers le nord. Couvrant une superficie de plus de 2 100 km², il s’agit du premier parc national du pays avec ses montagnes, sa forêt dense, ses cascades, ses lacs et ses animaux sauvages. Généralement, il est peu fréquenté des touristes. Ce qui fait qu’il soit une destination immanquable. Les principales merveilles à découvrir dans le parc sont les cascades de Haew, Suwat, celles de Haew Sai et Haew Pratoon, celles de Tad Pa Phu, Salika, etc.

La randonnée reste sans aucun doute le meilleur moyen pour explorer le parc. De nombreux sentiers sont d’ailleurs accessibles pour y arriver. Plusieurs sommets sont d’ailleurs accessibles en randonnée, à savoir Khao Laem culminant à 1 328 m, Khao Khiau culminant à 1 350 m. Le parc permet aussi de rencontre des créatures étonnantes comme les singes, les ours, les léopards, les pythons, et diverses espèces d’oiseaux colorés. Pour les plus aventuriers, il est possible de passer la nuit dans le parc dans l’un des campings installés au cœur du parc. Bien que la Thaïlande dispose de nombreux parcs, chacun, comme celui de Khao Yai, propose ses propres caractéristiques.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *