Voyager en avion avec un fauteuil roulant, c’est possible !

Par Arnaud Narivelo le 27 novembre 2018

Vous pensez ne pas pouvoir voyager loin à cause de votre mobilité réduite ? Détrompez-vous ! Avec un fauteuil roulant, vous pouvez tout à fait monter en avion en prenant toutes les dispositions préalables requises à cet effet. Voici des informations qui vous seront utiles pour voyager en toute sérénité avec votre fauteuil roulant.

Le fauteuil roulant électrique pliable : à préférer pour sa praticité

Pour profiter au mieux de votre voyage, privilégiez un fauteuil roulant électrique pliable pour son côté pratique. En effet, ce dispositif vous procure un niveau de confort optimal et vous permet de vous déplacer à la vitesse de votre choix à l’aide d’une simple télécommande. Peu encombrant, il est adapté aux chenilles et aux montes-escalier installées dans les aéroports et les avions. Ils facilitent donc vos déplacements. Une fois arrivé à votre lieu de destination, vous pouvez vous promener facilement avec un fauteuil roulant électrique. Vous n’avez pas à utiliser vos bras et vos forces pour le faire avancer. Avec votre véhicule à quatre roues, vous pouvez vous déplacer en toute autonomie et effectuer des randonnées par exemple. Comme il se plie facilement, vous n’avez donc pas besoin de le démonter pour le transporter d’un endroit à un autre. Vous pouvez aussi le ranger facilement dans le coffre d’une voiture. Lorsque vous serez arrivé, il ne vous reste plus qu’à déplier votre fauteuil roulant.

Ce qu’il faut avoir sur le transport de votre fauteuil

Si vous voyagez avec un fauteuil roulant manuel, celui-ci n’est soumis à aucune restriction. Il faut seulement qu’il soit de dimension normale pour accéder à la porte de la soute. Si par contre, votre fauteuil est équipé d’un moteur, assurez-vous que votre batterie soit sèche ou en gel. En effet, selon la réglementation, pour des raisons de sécurité, les batteries liquides ne sont pas admises dans l’avion, sauf sur autorisation spéciale. Et si le fauteuil roulant est équipé d’un accessoire de commande à part, faites en sorte que ce dernier reste dans votre sac. Vous risquez en effet de le perdre si vous le placez en soute durant le voyage.

Les mesures à prendre au niveau administratif

Il est impératif que vous recontactiez la compagnie aérienne, au moins, 48 heures avant votre départ. Vous profiterez ainsi de l’occasion pour confirmer la réservation et l’existence du fauteuil roulant parmi vos bagages. C’est également à ce moment que vous indiquerez le type d’assistance dont vous aurez besoin durant votre voyage (depuis la porte d’embarquement, au moment de descendre et monter les escaliers, ou jusqu’à votre siège dans l’avion), pour que vous voyagiez dans un confort total et en toute sécurité.

Notez en passant que votre fauteuil roulant est considéré comme un équipement médical. À cet effet, aucun frais supplémentaire ne devrait vous être facturé pour son transport. S’il arrive donc que la compagnie vous demande de payer une certaine somme en sus, c’est le moment de faire vos réclamations.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *