YouTubemp3 a fermé ses portes et il ne sera pas le seul

Par Pierre Riffard le 28 octobre 2018
convertisseur youtube mp3

Les pirates ont su tirer profit de la richesse du contenu de YouTube grâce à l’existence des convertisseurs incluant YouTube-MP3. Notons que la plateforme renferme des créations personnelles et des clips réalisés par les grandes maisons de disques. Sous la pression de l’industrie du disque, le convertisseur MP3 gratuit de YouTube a cessé ses activités depuis la semaine dernière.

Vers la clôture de tous les sites « stream ripping »

L’affaire qui oppose l’industrie de disque à YouTube-MP3 a débuté en 2016. A l’époque, une plainte a été déposée contre le propriétaire du site. On lui reprochait d’avoir encaissé des millions de dollars de revenus publicitaires. Pourtant, les artistes et les maisons de disque n’ont  pas eu droit à une part du bénéfice. Parmi les plaignants, il y a Capitol Records, Sony Music, Warner Bros., Arista Records, Atlantic Records et UMG Recording.

Pour information, YouTube-MP3 est un site qui permet la conversion des vidéos publiées sur YouTube en fichier MP3. Facile à manier, il propose un service gratuit, ce qui a facilité la tâche des pirates. Au bout de quelques mois de débats houleux, les maisons de disques et le propriétaire de YouTube-MP3, Philip Matesanz, ont trouvé un arrangement. Selon les rumeurs, ce dernier a accepté de dédommager les plaignants. Il se trouve aussi qu’il prévoit de remettre le nom de domaine de sa plateforme à l’une des maisons de disque.

En tout cas, rien n’a été confirmé, car le contenu de l’accord n’a pas été rendu public. Mais  ce qui est sûr, c’est que la fermeture de YouTube-MP3 faisait partie de l’accord. L’administrateur du site, Philip Matesanz, a d’ailleurs honoré son engagement puisque la plateforme vient de fermer ses portes.

Selon TorrentFeak, le leader de la British Phonographic Industry, Geoff Taylor, le combat n’est pas terminé. Au contraire, il va continuer jusqu’à ce que toutes les plateformes de « stream ripping » cessent leurs activités. A en tenir compte, YouTube-MP3 ne sera pas le seul à mettre fin à son service.

La solution entre les mains de YouTube

Pour mettre fin à l’exploitation abusive des œuvres musicales publiées sur YouTube, il en faut plus qu’une poursuite lancée contre l’administrateur d’un site de « stream ripping ». Les maisons de disques ont donc décidé d’adopter une autre solution. Au lieu de faire pression sur les administrations de ces plateformes, elles demandent à YouTube de prendre les mesures nécessaires.

A priori, l’industrie du disque a aussi une dent contre Google. Elle accuse le géant du web de la Silicon Valley de bien connaître la présence des convertisseurs sur la toile. Pourtant, il n’a pris aucune mesure pour empêcher leur fonctionnement. Les ayants droit pensent même que Google encourage le développement de ces sites en les intégrant dans ses propositions de recherche.

Ce que les maisons de disque attendent de YouTube, c’est que ce dernier cherche un moyen pour bloquer ces  plateformes. Ainsi, elles ne pourront plus utiliser le contenu de toutes les chaînes disponibles sur le réseau social pour servir leur propre intérêt. On attend donc les dispositions que le leader de YouTube va prendre.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *