Améliorer la traçabilité de vos marchandises grâce au marquage industriel

Par Arnaud Narivelo le 20 août 2018

La traçabilité au centre des préoccupations des acheteurs

Les grands principes de la traçabilité

La traçabilité définit une technique qui permet de connaitre le parcours d’un produit de sa création à son utilisation ainsi que sa composition. N’importe quel produit issu de l’industrie se doit donc de respecter de normes de traçabilité. Ces règles et normes permettent de contrôler à tout moment le cheminement du produit, les techniques utilisés pour sa fabrication, ses divers composants, ses points de ventes et ses acheteurs. Autant d’informations essentielles en cas de problème sur la qualité du produit.

Traçabilité : scandales et inquiétude des consommateurs

De nos jours les consommateurs sont très vigilants sur les questions de traçabilité et sur l’origine des produits qu’ils consomment et utilisent. La faute aux nombreux scandales qui ont éclater ces dernières années.

L’industrie agro-alimentaire est surement la plus visée, notamment avec l’affaire des lasagnes à la viande de cheval en 2013. La viande, supposée de bœuf, avait voyagé de Roumanie à Chypre avant d’arriver en France, et des problèmes de traçabilité avait permis cette fraude à l’étiquetage.

Dans l’industrie, les problèmes de ce type ne sont pas rares non plus. On peut par exemple citer le fabricant de jouets Mattel, qui a rappelé plusieurs millions de produits fabriqués en Chine en 2007, pour cause de peinture au plomb. Ici aussi des problèmes de traçabilité ont ralenti le processus de rappel et l’enquête sur l’origine de ces défauts.

Une législation très stricte sur la traçabilité

La législation sur la traçabilité est très stricte et correspond aux exigences des consommateurs sur les produits qu’ils achètent. Les industries les plus concernées par ces normes sont :

  • L’industrie agro-alimentaire
  • L’industrie pharmaceutique
  • L’industrie de traitement des déchets dangereux

Depuis la crise de la vache folle, l’Union Européenne a mis en place RAPEX : un système d’échange rapide d’information, qui permet d’alerter rapidement les consommateurs en cas de danger sur un produit consommable. Ainsi, les états membres qui constatent un risque lié à un produit doivent en avertir la Commission Européenne et transmettre toutes les données relatives à l’identification du produit.

D’autres mesures de ce type continuent de voir le jour, au niveau international ou national, pour éviter des rappels en catastrophe, qui impactent l’image des entreprises industrielles de tous les secteurs.

Les solutions pour assurer la traçabilité de vos produits

Heureusement les solutions de traçabilité pour entreprise sont sans cesse améliorées et permettent aujourd’hui de suivre efficacement un produit d’un bout à l’autre de sa chaîne de production et de diffusion. Voici quelques-unes de ces solutions.

Le marquage industriel

Le marquage industriel est une technique d’identification qui intervient à la fabrication du produit ou bien lors de son conditionnement. Les techniques utilisées sont très diverses et permettent un marquage inaltérable ou bien superficiel. Le marquage laser Co2 ou fibre est par exemple très polyvalent et crée un marquage indélébile et précis sur un très grand nombre de matériaux. Le marquage à chaud est quant à lui utilisé pour le marquage des palettes de transport, tandis que le marquage par jet d’encre sert à identifier les produits fragiles ou les emballages.

Les logiciels de traçabilité

Progiciels très complets, les logiciels de comptabilité regroupent plusieurs modules qui assurent la traçabilité des produits depuis leur lieu de fabrication jusqu’à leur point de vente. Ils intègrent des systèmes d’identification par codes-barres, RFID ou radio-étiquettes. Ces logiciels permettent la gestion des entrepôts, des stocks, mais aussi d’aspects plus sensibles, comme le contrôle de la chaîne du froid ou la gestion des échantillons de contrôle qualité.

RFID ou code-barre ?

Deux technologies se partagent le marché de l’identification des produits : le code à barres et la Radio Frequency Identification. Très populaire, le code à barres est la technique la plus courante. À l’aide d’un imageur ou d’un faisceau laser, l’appareil va décrypter les informations inscrites dans le code-barre. Cette technique d’identification est rapide et simple d’utilisation.

Les étiquettes RFDI sont quant à elles plus rares mais elles représentent surement le futur de la traçabilité. Elles contiennent des petites puces qui peuvent être lues à une certaine distance du produit. Il est aussi possible de lire plusieurs puces à la fois, ce qui fait gagner du temps aux différentes étapes de contrôle.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *