Comment organiser et préparer sa retraite en Thaïlande

Par Nico Durand le 22 juin 2018
Comment passer sa retraite en Thaïlande

Le climat et le côté abordable du coût de la vie font de la Thaïlande une destination parfaite pour les seniors qui entament leur retraite. Les possibilités et les facilités d’investissement dans ce pays permettront aussi à ceux qui ne veulent pas encore quitter la vie active de se faire des revenus supplémentaires.

Les formalités d’installation, les meilleures destinations et les bons choix d’investissement en Thaïlande vous sont détaillés ci-après afin de faciliter vos démarches et de vous permettre d’anticiper ce qui vous attend si vous décidez de passer votre retraite en Thaïlande.

Les formalités pour s’installer en Thaïlande

A la suite d’une demande auprès du consulat de Thaïlande à Paris, les ressortissants français pourront obtenir leur « O-A ». Il s’agit du visa que le pays offre aux ressortissants étrangers retraités. Sa durée de validité est de 1 an renouvelable.

Les pièces exigées et la procédure à suivre peuvent varier d’une représentation consulaire à l’autre. Il faudra donc approcher directement un responsable pour les préparatifs à faire.

Passer sa retraite en Thaïlande s’apparente à un déménagement. Il faudra prévoir à l’avance les dépenses que cette expatriation va engendrer en tenant compte de la distance qui sépare les deux pays. Il se peut par exemple que vous puissiez obtenir une franchise pour vos biens acheminés par voie maritime.

L’assurance médicale constitue aussi l’un des points importants à voir pour les retraités qui partent en Thaïlande. Ils peuvent soit adhérer au régime d’assurance-maladie local, soit souscrire à une mutuelle locale ou encore approcher la Caisse d’assurance-maladie des Français de l’étranger (CFE).

Les destinations phares en Thaïlande

Le pays du sourire dispose de nombreux atouts pour offrir la meilleure des retraites aux personnes âgées.

Parmi les plus en vue, on citera la présence de la station balnéaire Pattaya qui bénéficie d’une popularité qui ne se dément pas depuis les années 60. Bordée de complexes hôteliers, de centres commerciaux, de cabarets et de clubs ouverts 24h/24, Pattaya vous promet beaucoup d’exaltations et belles aventures en perspective.

Phuket, la grande ile de Thaïlande propose quant à elle des paysages dignes des cartes postales avec ses plages de sable fin, ses eaux cristallines et ses montagnes couvertes de végétation tropicale dont la vue est tout simplement à couper le souffle.

Si vous aimez les nuits animées, faites un tour du côté de la plage de Patong. Phuket Town sera plus indiquée si vous préférez le calme et la quiétude.

Enfin, l’ile paradisiaque de Koh Samui et la station balnéaire de Hua Hin ne manqueront pas non plus de vous émerveiller au point de vous faire croire qu’il y a bien un paradis sur terre.

Les perspectives d’investissement en Thaïlande

Pour ce qui est de vos perspectives d’investissement sur place, la Thaïlande offre des opportunités exceptionnelles à des prix encore abordables en termes d’achat immobilier. A titre d’exemple, vous pouvez acheter un appartement neuf de 50 m² à Bangkok, la capitale, à partir de 160 000 €.

Pour devenir propriétaire, le « condominium act » constituera votre référence en termes de modalités d’achat immobilier.  Cette permet aux étrangers de devenir propriétaires d’appartements appartenant à la catégorie condominium, plus connus sous l’appellation « condo ».

Les baux locatifs se présentent comme le meilleur choix d’investissement pour un retraité en Thaïlande, qu’il s’agisse de locations de longue durée, de courte durée, ou pourquoi pas la location de vacances.

Les condominiums, les résidences hôtelières et les maisons ou les villas constituent en tout cas autant d’options qui s’offrent à vous et qui promettent de vous apporter des revenus complémentaires.

 

S’il fallait vous donner un dernier conseil pour votre départ en retraite en Thaïlande, ce serait de souscrire à une assurance santé et une assurance rapatriement étant donné l’absence de prise en charge locale. En tout cas, les soins médicaux proposés par les établissements hospitaliers y sont en général de bonne qualité mais se faire soigner dans l’hexagone reste la meilleure option.

Enfin, aucun vaccin n’est exigé pour tout voyage en Thaïlande, mais, selon les régions, il faudra se protéger du paludisme et se méfier de la salubrité de l’eau du robinet.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *