Comment s’équiper à moto pour être en règle en France ?

Par Yasmine Lacroix le 30 octobre 2018

Voyager à moto en France est un réel plaisir tant la diversité des paysages est abondantes.

Mais des règles pour les motards sont à respecter si nous voulons voyager en toute sécurité sans risquer d’amendes.

Les gants moto homologués

Le décret n° 2016-1232 entré en vigueur en novembre 2016 ne laisse aucune échappatoire : le port de gants de moto est obligatoire pour le conducteur et les passagers des motos et des scooters.

Peu importe que vous traversiez les Alpes avec votre BMW R 1200 RT ou une Vespa 125, vous devez porter des gants, que ce soit en été ou en hiver, que ce soit pour un long ou court voyage.

N’hésitez pas à visitez ce site pour accéder au meilleur comparatif possible !

Attention, cependant, car si vous pensez pouvoir visiter la France avec les gants de jardiner, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. Oui, parce que l’obligation de porter des gants s’étend également à l’homologation de ces derniers.

Pour éviter les amendes, vous devrez porter des gants de moto homologués qui comportent ce chiffre : La mesure du gouvernement français vise à augmenter le niveau de protection, en protégeant une des parties du corps les plus exposées aux abrasions et aux traumatismes en cas de chute.

Comme voir si les gants moto sont homologués

Si vous avez besoin d’acheter de nouveaux gants de moto – et peut-être planifier un beau voyage de printemps dans le sud de la France – vérifiez le code d’homologation. Pour être admissible au pays de la lavande, vos gants doivent porter la silhouette de l’homme à moto que nous avons vu plus tôt.

Le chiffre en bas à gauche indique le niveau de protection offert par l’appareil.

Le chiffre 1 indique que les gants peuvent supporter jusqu’à 5J de pression sur les articulations et vous protéger de l’abrasion pendant au moins 4 secondes.

Le numéro 2 identifie un niveau de couverture plus élevé, jusqu’à deux fois plus élevé que le modèle précédent. N’oubliez pas de vérifier le code d’agrément : pour conduire en France, vous devez avoir des gants portant le label EN13594.

Différence entre l’homologation de type et la certification

Certains fabricants proposent des produits et accessoires homologués, d’autres simplement certifiés.

Quelle est la différence ?

Attestation
Par le biais d’une certification, un fabricant déclare qu’il a produit ses vêtements et accessoires conformément à la réglementation en vigueur.

L’entreprise effectue elle-même des tests chimiques afin de déterminer si les matériaux utilisés ne sont pas nocifs.

Cette auto-certification, conforme à la norme EN 420, garantit également que les produits correspondent aux normes de dimensions, d’ergonomie et de fonctionnalité.

Homologation
Pour l’homologation, l’entreprise de production fait plutôt appel à un organisme de certification externe et reconnu. Envoyez à ce certificateur un échantillon pour chaque taille et un échantillon des matériaux utilisés.

Le corps extérieur effectue les essais mécaniques de résistance à l’abrasion, aux chocs et à la déchirure. Le certificateur examine également l’ajustement du vêtement : en cas d’accident ou de chute, le gant doit rester fermement en place et ne doit pas glisser hors des mains. Si ces essais sont concluants, l’organisme de certification délivre le certificat de réception.

Sanctions pour les contrevenants
Vous n’êtes peut-être pas d’accord avec cette nouvelle règle française, mais si vous êtes sur votre deux-roues, vous devrez vous y tenir.

Pour ceux qui violent la loi sur l’approbation des gants, il ya une pénalité de 68 euros. Si vous êtes pris avec les mains – non protégées – dans la confiture, au moins payer l’amende immédiatement, de sorte que la pénalité tombe à 45 euros. Quoi qu’il en soit, vous allez devoir dire au revoir à l’un des points de votre permis de conduire.

Autres obligations pour circuler en France à moto

En plus de la loi sur les gants de 2016, la France dispose d’un système strict de règles d’équipement obligatoires pour les motocyclistes. Pour éviter des sanctions comme celles décrites ci-dessus, assurez-vous de toujours les avoir sur vous :

  • Permis de conduire
  • Carte grise
  • Certificat d’assurance
  • Gants certifiés EN13594
  • Gilet réfléchissant

Trousse de premiers soins approuvée Din 13167 (plâtres, bandages adhésifs, bandages, pansements, draps stériles, ciseaux, gants de latex et manuel)
Qu’en est-il du kit d’alcootest jetable (homologué) ? Nous en sommes conscients : selon le décret n° 2013-180 du 28 février 2013, il est obligatoire, mais il n’y a pas de sanctions s’il n’est pas présent. Voici un bref aperçu des règles à suivre lors de vos déplacements sur la route en France :

  • Limite de 50 km/h en agglomération
  • Limite de 90 km/h à l’extérieur des centres
  • Limite de 110 km/h sur les autoroutes urbaines et les voies séparées à chaussées séparées
  • Limite de 130 km/h sur les autoroutes
  • Limite de 110 km/h sur les autoroutes en cas de pluie
  • Limite du taux d’alcoolémie : 0,05 %.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *