Formation continue dans le domaine de la santé : pourquoi est-ce nécessaire ?

Par Marc Vilmartz le 13 août 2018
formation dans la sante

Il est nécessaire, et dans notre intérêt à tous, qu’un agent de santé consciencieux et responsable, poursuive une formation tout au long de sa carrière, afin de maintenir ses acquis, mais pas seulement. En effet, la santé évolue, et avec elle, ses techniques et son matériel.

Qu’est-ce qu’une formation continue ?

La formation continue s’adresse aux professionnels, contrairement à la formation initiale qui elle s’adresse aux étudiants. Elle a pour but de maintenir ses acquis et un haut niveau de compétences. Elle permet aussi de s’adapter aux nouveaux besoins sanitaires et prestations de soins, et ainsi d’assouvir de nouvelles connaissances. Nombreuses écoles et universités, qui se sont rendues compte aujourd’hui de l’importance du maintien du savoir-faire dans le domaine de la santé, dispensent une formation continue.

Les différents métiers qui requièrent une formation continue

Il existe bon nombre de métiers où l’apprentissage continuel est indispensable, notamment en lisant des sites spécialisés, comme les métiers du secourisme avec les sapeurs-pompiers, ou ceux de la police, de la gendarmerie, ou encore l’armée, car il en va de notre protection, de notre sécurité et parfois même de notre survie à tous. Un autre domaine où l’apprentissage en continu est nécessaire est bien évidement celui de la santé, qui englobe des médecins, des chirurgiens, des infirmiers, des sages-femmes, des dentistes, des psychologues, des podologues, des kinésithérapeutes et bien d’autres encore. Sans ce système éducatif, le professionnalisme de toutes ces personnes serait en perpétuelle régression.

Le développement professionnel continu (DPC ) est une agence dirigée par Nathalie Lenoir-Salfati et dédiée à tous les professionnels de la santé, autant dans le secteur public que dans le secteur privé. Cette agence pilote aujourd’hui une trentaine de métiers, soit un peu plus d’ 1 millions de personnes en France. Elle dépend du ministère de la santé et est financée par la CNAM (caisse nationale d’assurance maladie). 1 fois par an, le personnel santé, quel qu’il soit, sera formé et évalué sur des objectifs prioritaires comme par exemple la maîtrise du matériel ou l’acquisition de nouvelles techniques, selon le métier de chacun.

Prenons le cas des kinésithérapeutes. Depuis le 1er janvier 2013, le DPC est obligatoire pour tous les masseurs-kinésithérapeutes. Ce développement professionnel continu sera contrôlé par l’ordre de ces derniers au moins une fois tous les 5 ans. A Paris, une des écoles les plus compétentes dispense de la formation continue dans le domaine de la kinésithérapie et de la podologie. Dans un premier temps, la personne devra s’inscrire en ligne au programme DPC kiné pour y ouvrir un compte avant de commencer son stage de formation continue pour masseur kiné. Durant ce stage, le professionnel sera évalué sur ses pratiques professionnelles. Ces évaluations seront associées à une formation continue présentielle théorique et pratique. A la fin de ce stage, le stagiaire sera évalué une seconde fois sous forme de grille à distance, afin de mesurer l’impact du programme pour parfaire sa pratique.

Le financement

Ces professionnels de la santé bénéficient d’une prise en charge complète des frais pédagogiques et annexes pendant 2 jours entiers maximum, 1 fois par an, ainsi qu’une rémunération à hauteur de 112, 20 euros par demi-journée, soit 448, 80 euros maximum. Des forfaits viennent aussi de voir le jour. Ces forfaits concernent les professionnels de santé libéraux et salariés centre de santé conventionné biologiste, chirurgien-dentiste, infirmier, masseur-kinésithérapeute, médecin, orthophoniste, orthoptiste, pédicure-podologue, pharmacien ou sage-femme.

En conclusion, la formation continue a de beaux jours devant elle! En effet, la santé évolue chaque jour. Les professionnels n’ont donc pas le choix que de s’adapter à cette belle évolution grâce à ces formations mises en place, obligatoires et prises en charge financièrement que ce soit dans le secteur privé ou dans le secteur public. La formation continue a pour conséquence de meilleures performances de la part du personnel de santé, une meilleure maîtrise des gestes et du matériel utilisé, de nouvelles acquisitions des connaissances, un savoir-faire plus pointilleux, une très bonne efficacité et par conséquent un professionnalisme maintenu.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *