L’hygiène intime devient bio avec les serviettes hygiéniques lavables


Accueil > Santé, médecine et bien-être

L’hygiène intime devient bio avec les serviettes hygiéniques lavables

Dominique Schnneider - le 24 juin 2016 - 0 commentaires

De plus en plus de femmes recourent à une nouvelle gamme de serviettes intimes lors de leurs règles. Il s’agit des serviettes lavables bios reconnues pour leur générosité écologique et leur hygiène naturelle débarrassée de tout produit chimique.


Rappel historique sur la protection intime féminine

Le corps féminin est conçu pour accueillir la vie. Pour cela, les femmes vivent 13 fois par an et 520 fois au cours de leur existence, le renouvellement de leur muqueuse utérine caractérisé par l’apparition permanente du sang menstruel. C’est la période des menstrues, très gênantes et inconfortables du point de vue hygiénique. Pour contenir ces saignées périodiques et continuer leurs activités quotidiennes, les femmes de tous les âges ont su en tout temps adopter des moyens efficaces. Des bandes ouatées de l’époque égyptienne, au chanvre plié utilisé par nos grands-mères  en passant par la laine des civilisations romaines, les protections intimes ont toujours été une préoccupation majeure des femmes.

Avec les progrès du 20ème siècle, les serviettes jetables ont révolutionné l’hygiène intime de la gente féminine. Plus pratiques et confortables, ces couches facilitent en effet une bonne traversée de cette période par les femmes car elles absorbent une énorme quantité de sang. Cependant, au fil du temps, les serviettes jetables au regard de certains inconvénients commencent par essuyer de vives critiques de l’opinion publique au point de voir leur utilité remise en cause. Elles constituent une grande source de pollution environnementale étant donné qu’elles ne sont pas recyclables. Composées de matériaux synthétiques, de cellulose et d’autres substances chimiques comme la dioxine, elles représentent de graves dangers pour la santé corporelle. Face à cette situation, est apparue l’alternative de la serviette hygiénique lavable bio beaucoup plus saine, celle-ci est même désormais en vente sur internet dans des boutiques bio comme AlterEthica.

Les serviettes lavables bios : une alternative crédible à plusieurs égards

A l’opposé des serviettes hygiéniques jetables, la protection intime lavable bio est essentiellement composée de coton bio, c’est-à-dire du coton obtenu à partir d’une agriculture biologique sans usage de pesticide. L’une des forces des serviettes lavables bio est leur capacité d’absorption. En effet, le coton naturel bio a la capacité d’absorber une quantité de résidus liquides faisant 20 fois son poids. En plus, le coton bio est micro-aéré et permet à la peau de respirer tout en veillant au taux d’humidité.Les serviettes intimes lavables ne comportent pas de produits pétrochimiques, de plastique, de blanchiment au chlore ni des produits chimiques absorbants.  Elles évitent ainsi aux femmes de connaitre des malaises habituellement causés par les éléments chimiques des serviettes jetables comme les irritations, les mycoses, et les démangeaisons. Biodégradables à 90%, les serviettes lavables proposent en dehors du bien être naturel du corps, une alternative à la fois économique et soucieuse de la protection environnementale.

Réutilisables, les serviettes hygiéniques lavables ont une durée de vie relativement longue. Certains estiment même qu’on peut les utiliser à l’infini. Très écologiques, les couches non jetables peuvent être lavées à la machine comme le reste du linge sans risque de tacher les autres vêtements. Ayant un prix évoluant entre 15 et 30 Euros selon les variantes et les marques, ces protections intimes lavables sont plus économiques. La preuve est qu’un paquet de serviette jetable coûte 2.50 euros et nécessite un investissement de 30 euros par an en moyenne pour 900 euros sur 30 ans, alors qu’en optant pour les lavables, on dépense à peine 80 euros pour toute une existence.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



Laisser un commentaire