Label RGE : Comment va-t-il conquérir les prestataires et consommateurs ?

Par le 22 décembre 2014

À fond sur la préservation de l’environnement, le gouvernement français a imposé une nouvelle disposition, en vigueur depuis le 1er septembre 2014, pour améliorer les travaux de rénovation énergétique. S’agissant ainsi de l’obligation pour les entreprises et artisans du BTP de mériter et d’obtenir le label RGE ou Reconnu garant de l’environnement.

Que signifie le label RGE ?

Du côté de l’entreprise, le label fait office d’étiquette démontrant qu’elle est en mesure de réaliser selon les normes et dans le respect de l’environnement les travaux de rénovation énergétique. Le label n’est cependant pas donné à tous les professionnels. Le prestataire du BTP souhaitant être labellisé RGE doit suivre une formation agréée en accord avec son domaine de compétence. Il doit par la suite constituer un dossier de candidature auprès de l’organisme responsable de la délivrance du signe de qualité. Cet organisme est évidemment accrédité par le Comité français d’accréditation. À titre d’exemple, le Qualibat est désigné pour délivrer le label RGE aux entreprises œuvrant dans l’objectif d’améliorer l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables.

Du côté du consommateur, solliciter un prestataire labellisé RGE est désormais une des conditions pour bénéficier de l’Eco-Prêt à taux zéro ainsi que du crédit d’impôt. Ceci va dans le sens du principe où toutes les déductions fiscales et aides financières octroyées aux particuliers sont conditionnées par des actes en faveur du développement durable.

rge-reconnu-grenelle-de-l-environnement

Comment s’assurer de la véracité de la mention RGE ?

Pour l’heure, 14 % des entreprises ont bénéficié d’une formation et l’objectif est encore loin d’être atteint puisque 3/4 des professionnels sont encore en pleine réflexion pour en disposer. Il faut savoir qu’à part les intervenants directs dans la réalisation des travaux de rénovation tels que les prestataires de service d’installation de pompe à chaleur ou de fenêtre, les prestataires intellectuelles sont aussi concernées par le label RGE (architectes, personnels du bureau d’études, conseillers et assistants auprès des maîtres d’ouvrage, diagnostiqueurs thermiques, etc).

Pour s’assurer que ces professionnels respectent en bonne et due forme leurs engagements, l’Agence nationale de l’habitat appuyée par le club de l’amélioration de l’habitat a lancé le nouveau baromètre de suivi trimestriel dénommé « Boreal » pour observer à la loupe les entreprises et intervenants labellisés RGE. Lors du premier trimestre qui s’est déroulé du 6 au 28 octobre 2014, plus de 3 millions de chantiers ont fait l’objet d’un suivi. Leurs données d’activités ont été donc recueillies pour estimer le chiffre d’affaires du marché des travaux de rénovation et d’entretien des logements durant le trimestre.

Pour vos travaux de fenêtre, demandez votre devis gratuit : http://www.mon-devis-fenetres.fr

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *