Maintien à domicile ou maison de retraite ?

Par le 28 décembre 2018

L’espérance de vie est en constante progression et nos aînés atteignent souvent un âge avancé en bonne condition physique. Le jour où ils perdent une partie de leur autonomie, la question du maintien à domicile ou de l’entrée en maison de retraite se pose. Les personnes âgées ne sont pas toujours pleinement conscientes des nouvelles difficultés physiques qu’elles rencontrent et la famille est soucieuse à l’idée d’un possible accident.

C’est une décision difficile à prendre, car dans la plupart des cas les personnes âgées ne souhaitent pas quitter un domicile où elles ont vécu pendant des années et qui est rempli des souvenirs de leur passé.

C’est pourquoi, avant d’envisager l’entrée d’un parent en maison de retraite, il est important de tenir compte des conséquences psychologiques que cette décision entraîne et de faire au préalable le tour des possibilités existantes pour un maintien à domicile.

Le maintien à domicile

Lorsque la perte d’autonomie n’est pas trop invalidante et que la personne âgée semble totalement opposée à une entrée en maison de retraite, c’est souvent la meilleure solution. Elle peut ainsi garder ses repères dans un environnement qui lui est familier, ses habitudes de vie et son intimité. Elle a des connaissances dans son quartier, elle côtoie ses voisins… Même si la maison de retraite n’est pas située très loin de son ancien domicile, un déménagement est une rupture douloureuse et toujours source de perturbation passé un certain âge.

L’idée du maintien à domicile est parfois abandonnée lorsque le logement n’est pas adapté aux difficultés du grand âge et qu’il nécessite quelques aménagements qui ont un coût non négligeable. Ces dépenses peuvent bénéficier d’aides financières spécifiques pour la réalisation de travaux d’adaptation comme :

– un éclairage plus performant pour éviter les chutes ;
– un système d’ouverture/fermeture électrique qui viendra remplacer des volets trop lourds à manipuler ;
– des toilettes adaptées ou un siège de douche mural…

L’éloignement des autres membres de la famille est souvent le deuxième obstacle évoqué pour renoncer au maintien à domicile. La distance qui les sépare d’un parent âgé ne leur permet pas d’assurer des visites quotidiennes et de veiller sur lui. C’est pourquoi il existe aujourd’hui des sociétés spécialisées dans les services aux personnes âgées. Ces professionnels sont en mesure d’apporter les aides nécessaires pour un maintien à domicile, comme une assistance ménagère, la livraison de repas, des sorties accompagnées ou encore un soutien pour les démarches administratives.

Enfin, un service de téléassistance peut être envisagé pour une intervention rapide et efficace, de jour comme de nuit, en cas d’accident ou de malaise.

La mise en place de ces mesures est rassurante pour la famille qui peut ainsi répondre au désir d’un parent qui s’oppose à son entrée en maison de retraite. Le maintien à domicile est un choix satisfaisant, tant que l’état de santé de la personne âgée est compatible avec une vie indépendante et des aides appropriées.

La maison de retraite

Lorsque la perte d’autonomie est trop importante, que la personne âgée ne peut plus sortir de chez elle et que petit à petit un isolement s’installe, il devient nécessaire de lui assurer un environnement sécurisé en permanence. C’est la maison de retraite qui s’avère alors être le lieu de vie le plus approprié.

Dans ces établissements, les résidents peuvent conserver un lien social qui est indispensable au bien-être de tout individu. Ils peuvent nouer de nouvelles amitiés et être heureux de rompre une solitude qui devenait pesante. Ils sont généralement sollicités par les membres du personnel pour participer à des activités adaptées à leur condition physique et mentale. Après un certain temps d’adaptation, la plupart d’entre eux apprécient ce nouveau mode de vie.

Toutefois, il ne faut pas oublier que les maisons de retraite de qualité ont un coût élevé qui peut excéder les frais entraînés par un maintien au domicile. Cet aspect financier est une raison supplémentaire pour maintenir le plus longtemps possible un parent âgé dans son logement.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *