Pourquoi faut-il faire vacciner ses enfants ?

Par Sabrina Joly le 6 octobre 2018

En France ou ailleurs, faire vacciner ses enfants reste un débat plus ou moins complexe. Selon un sondage mené par Ipsos en 2016, seuls les 52 % des parents français estiment que les vaccins présentent plus de bénéfices pour leurs enfants que de risques.

Outre la sécurité des vaccins obligatoires, l’incompréhension du calendrier vaccinal est également l’une raisons qui font hésiter les parents. Dans cet article, voici pourquoi il est important de faire vacciner les enfants !

Faire vacciner ses enfants permet une immunisation active

Pour garder ses enfants en bonne santé, il n’y a rien de plus efficace que de les immuniser. Toutefois, beaucoup de parents pensent que les risques de contracter les infections sont aujourd’hui assez faibles.

À titre d’exemple, le tétanos, la diphtérie ou la rubéole ne sont pas complètement disparus. Les bactéries restent encore présentes dans l’environnement que ce soit en France ou dans le monde entier.

Cependant, il convient de noter que ces infections risquent d’engendrer des complications, voire des incapacités à court ou à long terme. D’autant plus que le mouvement démographique ne cesse de prendre de l’ampleur. Donc, même si une infection est déclarée disparue en France, les risques ne doivent pas être minimisés.

C’est à la fois une protection individuelle et collective

L’essentiel à retenir est que la vaccination vous offre à la fois une protection individuelle et collective. Pour l’enfant, c’est bénéfique pour se protéger contre une maladie. Pour son entourage (famille, voisins, société, pays), c’est avantageux pour réduire, voire bloquer la circulation des bactéries dans l’environnement.

Donc, il faut faire vacciner ses enfants non seulement pour leur intérêt, mais surtout, pour celui des personnes fragiles. À savoir, les jeunes et les personnes âgées. C’est ce que l’on appelle « l’effet troupeau ».

L’objectif est donc d’endiguer complètement une maladie. On ne peut pas l’atteindre si un groupe de personnes refuse de faire vacciner ses enfants. D’ailleurs, c’est pour cette raison que l’OMS (Organisation mondiale de la santé) suit de près ce niveau de couverture vaccinale. À titre d’exemple, en 1980, l’OMS a déclaré que la variole était complètement éradiquée grâce à la campagne mondiale de vaccination.

Les vaccins sont sécuritaires et n’ont pas d’effets secondaires

La première mission d’un vaccin est de stimuler à l’avance les défenses immunitaires d’un enfant. Ainsi, son corps produit des anticorps pour se défendre. Plus tard, s’il est touché par cette infection, son corps la reconnaît et réagit plus rapidement.

En France, tout comme dans le monde entier, la sécurité des vaccins reste une priorité. En effet, ils doivent faire l’objet d’une longue recherche et d’une surveillance optimale avant d’être approuvés. Il semble important de souligner que le thimérosol (composé de mercure pour conserver les vaccins) ne présente aucun effet secondaire sur la santé des enfants.

Halte aux idées reçues ! Votre enfant ne risque pas de souffrir d’autisme, ni de trouble de l’attention. Il n’est pas non plus exposé à des lésions de cerveau. Par contre, les effets secondaires de la vaccination sont minimes : une légère fièvre, une irritabilité ou une sensibilité au toucher de la zone du corps vacciné. En aucun cas, il n’existe pas de risques de tomber malade à cause de la faible quantité de virus injectés dans son corps.

Pour terminer, sachez qu’il existe 11 vaccins obligatoires. D’autres vaccins sont également recommandés. Dans tous les cas, les vaccins ont sauvé beaucoup de vie en France ou ailleurs. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la vaccination de votre enfant, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé. C’est la mesure la plus efficace pour garder votre enfant en bonne santé.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *