Les qualités d’un bon Consultant SEO

Par le 19 avril 2018
consultant seo

Le référencement naturel n’est pas une science exacte. L’apprentissage du SEO est fait de connaissances certes, mais aussi et surtout de l’application d’une philosophie visant à se remettre en question constamment pour apprendre à décortiquer et trouver les failles pour améliorer sa visibilité dans les résultats des moteurs de recherche comme Google, Bing ou encore Qwant.

Le bon consultant SEO doit donc disposer d’un certain nombre de qualités s’il veut arriver à ses fins. A savoir, dépasser tout le monde pour être premier sur les mots-clés stratégiques pour lui ou ses clients. Faisons un petit tour des compétences nécessaires pour être un bon consultant en référencement.

Des compétences techniques et marketing

Avec le temps, avec une concurrence accrue et au fil des mises à jour algorithmiques de notre cher ami Google, la difficulté à se positionner sur un mot-clé s’est considérablement accrue. Alors qu’il suffisait parfois en 2007-2008 de créer une simple page avec une balise title et une meta keyword optimisée puis spammer avec du netlinking pour atteindre les sommets de la SERP, c’est désormais toute une stratégie marketing 360° qu’il faut mettre en place pour tirer son épingle du jeu.

Chaque année, Google complexifie un peu plus les règles du jeu pour améliorer encore et toujours la pertinence des résultats qu’il affiche à ses internautes. En 2018, il n’est plus suffisant de proposer une page bien optimisée noyée dans une architecture SEO bien conçue et disposant de liens de qualité en quantité… il faut aussi prendre en compte la notion comportementale des visiteurs. En effet, une page très déceptive risque de fournir de mauvais signaux de pertinence à Google (CTR dans la SERP, pogosticking, temps passé sur le site…) qui ne tardera pas le déclasser de sa SERP.

Aujourd’hui encore, les fondamentaux du référencement organique reste une nécessité sans lesquels nous ne pourrions avancer : indexabilité, contenu, maillage et netlinking… tels sont les 4 piliers du SEO. A cela s’ajoute donc les signaux invisibles des comportements de navigation des internautes.

Des capacités humaines de persuasion et de remise en question perpétuelle

Au-delà des compétences techniques et marketing, le consultant SEO, plus encore s’il travaille en agence ou en freelance, se doit d’être doté de capacités humaines particulières comme par exemple :

  • La curiosité ;
  • Un esprit d’analyse et de synthèse ;
  • Une capacité de persuasion (pour convaincre le client de suivre la stratégie SEO) ;
  • Une capacité de remise en question perpétuelle.

Le SEO évolue fréquemment… Il est donc plus qu’essentiel de se tenir informé et de suivre les évolutions en se remettant constamment en question sur ses idées et méthodes. Ce bouleversement perpétuel n’incite pas à la confiance des clients qui hésitent parfois à suivre et faire confiance à la stratégie de leur prestataire SEO. Le consultant en référencement doit donc trouver les mots (clés) justes pour convaincre son client de mettre en application ses recommandations SEO.

Bref, selon son statut, qu’il soit prestataire de service pour des clients, consultant SEO in-house ou travaillant pour son propre réseau de site, le référenceur doit savoir être, aujourd’hui plus encore qu’hier et moins que demain, un caméléon à 5 pattes qui piste avec insistance la recette miracle pour atteindre la position 0 ou simplement la 1ère position naturelle. La concurrence est rude… et les études récentes sur le CTR SEO le montrent… les premières positions de Google sont toujours aussi importantes à dominer !

Un Commentaire

  1. seb

    10 juillet 2018 at 18 h 36 min

    Rien à ajouter, tout est dit. Merci Nico !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *