Quelles sont les différentes sortes de foin ?

Par le 28 mai 2018

On pense souvent qu’il n’existe qu’une seule variété de foin. Le foin peut servir à nourrir différents animaux comme des chevaux, des moutons, des ânes ou des chèvres. Pour bien choisir le type de foin dont vous avez besoin, il faut penser à l’usage que vous allez en faire.

Les différents types de foin

Le foin diffère en fonction des types de graminées. En voici quelques exemples. Pour commencer, le foin de prairie est issu de pâturages d’herbes qui sont souvent réservés aux animaux. La plupart du temps, les herbages ne sont fauchés qu’une seule fois dans l’année. Si vous voulez acquérir du foin, vous pouvez faire appel à une société de transport de foin dans le Doubs. Il faut être attentif quand vous décidez de donner du foin de prairie à vos animaux, car celui-ci peut contenir des plantes toxiques non identifiables que les animaux peuvent ingérer.

Il existe aussi du foin de graminées, qui est comme son nom l’indique un sous-produit de la production de graminées. Ce foin a très peu de valeur nutritive mais peut être utilisé pour des chevaux qui ne sont pas amenés à faire de la compétition, par exemple. Il est également possible de donner du foin appelé foin occasionnel. Il est principalement fauché sur les terrains laissés à l’abandon ou sur le bord des routes. On en trouve à la fin de l’été, lorsque les herbes sont bien séchées par le soleil. Enfin, il est possible de choisir le foin de race, qui est composé sur demande à partir de plusieurs sortes de graminées. Ce foin est plutôt distribué aux petits animaux de compagnie comme les rongeurs (lapin, cochon d’inde, etc.).

Les conditions de fauchage

Peu importe le type de foin, il existe différentes conditions de fauchage. Tout d’abord, il y a une période de fauchage qu’il faut absolument respecter. La première coupe a lieu entre fin avril et la mi-mai. Habituellement, elle est synonyme d’un foin de qualité en terme de nutrition. Il faut également porter attention aux conditions climatiques au moment des récoltes. En effet, il est conseillé de commencer à faucher l’après-midi, après plusieurs jours ensoleillés. Grâce à cela, l’herbe pourra contenir plus de sucres.

Si vous aviez prévu la récolte alors que le temps n’est pas favorable, il est préférable de le reporter. En effet, une fois que l’herbe est fauchée, on ne peut plus revenir en arrière. Il faut donc être sûr de la qualité du foin sera bonne avant d’entamer le fauchage. Une fois fauchée, l’herbe doit sécher. Une fois cette étape passée, le foin est prêt !