Le CBD altère la conduite d’un véhicule ?

Par Alban Maregot le 20 juin 2022
prise de CBD

En France, la consommation de CBD est légale. Néanmoins, de nombreuses personnes se posent la question de savoir si sa consommation peut affecter la conduite d’un véhicule.

Quelques précisions supplémentaires sur le CBD

Vous êtes un consommateur de CBD et vous ne savez pas si cette substance pourrait altérer votre conduite. Comme on peut le découvrir sur le site https://www.pays-ardeche-verte.fr, qui evoque de nombreux sujets autour du cannabidiol, contrairement au cannabis, la consommation de CBD demeure parfaitement légale, car la substance ne présente pas d’effets psychotropes pour le cerveau.

Ce n’est absolument pas le cas du THC dont les conséquences seront néfastes sur le long terme. Que ce soit pour le plaisir ou pour atténuer les douleurs de certaines maladies, la consommation de CBD reste de plus en plus répandue. Par ailleurs, c’est un très bon remède contre l’anxiété et le stress. Alors au cours de votre trajet de voiture avec le site Michelin, quelques précautions s’imposent.

La conduite d’un véhicule est-elle autorisée après la consommation de CBD ?

Une fois la consommation du CBD effectuée, il faut savoir que les effets sont rapides et dureront. Voilà pourquoi il n’est pas conseillé d’effectuer la conduite d’un véhicule, que ce soit une voiture ou une moto après une prise de CBD.

Autres éléments à prendre en considération sur le plan légal, le fait que les produits à base de CBD contiennent du THC, mais à hauteur maximale de 0,2 %. Il ne s’agit pas d’un chiffre au hasard, mais plutôt de répondre précisément aux exigences européennes.

Même si la quantité paraît infime, elle reste détectable par un test salivaire réalisé par les forces de l’ordre. Or, si vous êtes positif à un test salivaire, vous risquez une amende de 4500 €, un retrait de 6 six points sur le permis de conduire et jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

conduite d'un véhicule

Vous devez prendre le volant suite à une prise de CBD ?

Si vous avez besoin de reprendre le volant, il est conseillé de respecter une durée d’au moins six heures après la consommation de CBD. C’est un laps de temps absolument nécessaire pour que l’organisme puisse éliminer totalement le THC.

Bien que la consommation de CBD ne soit pas considérée comme dangereuse pour la santé, les effets peuvent être différents d’un consommateur à l’autre. Certaines personnes ne sont absolument pas sensibles au CBD alors que pour d’autres ce sera totalement l’inverse. Les personnes les plus sensibles ressentiront des migraines, des nausées ou des vertiges. Un état bien évidemment incompatible pour la conduite d’un véhicule, car le risque d’accident augmente considérablement.

Par ailleurs, la relaxation ressentie peut avoir un effet double tranchant. Au premier abord, la sensation reste agréable et légère, mais ne vous y trompez pas, le risque d’accident augmente. Une relaxation trop importante engendre une baisse de la concentration, représentant un danger potentiel sur la route.

Certaines personnes plongent dans un état de somnolence après une consommation importante de CBD. Progressivement, les muscles se relâchent et une gêne importante est alors ressentie au moment de la conduite d’un véhicule.
Bien que la consommation de CBD soit bienveillante, elle ne fait pas bon ménage avec la conduite d’un véhicule, d’où l’importance de prendre toutes vos précautions.

Cependant, si vous consommez un produit avec une absence totale de THC et si vous vous vous sentez capable de prendre la route, il n’y aura aucune sanction légale en cas de contrôle.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *