Comment devenir potier céramiste professionnel ?

Par Emmanuel Beritines le 28 juillet 2022

On peut devenir potier céramiste professionnel avec une formation relativement courte, un an peut suffire, du moment que la formation entreprise regroupe les connaissances nécessaires à acquérir pour vivre correctement de ce métier manuel.

Cependant, les écoles proposant de tels cursus, comme par exemple l’école de céramique Créamik, située dans le sud de la Bretagne, sont souvent prises d’assaut, car elles sont peu nombreuses et les candidats sont de plus en plus nombreux, à mesure que ce métier gagne en notoriété.

Il est donc fortement recommandé de commencer par prendre des cours du soir, ou de faire quelques stages, pour se préparer aux sélections d’entrée, fréquentes dans les écoles de céramique les plus populaires. Avoir des connaissances en céramique n’est pas toujours nécessaire, le jury évaluant souvent avant tout vos capacités et votre intérêt artistique en général. Mais démontrer que l’on a fait des recherches par soi-même, qu’on a cherché à connaître la terre avant de s’engager dans une longue formation est forcément un plus pour convaincre des jurys.

Et pour vous personnellement, c’est aussi forcément un plus, puisque vous pourrez vous assurer que c’est bien un métier pour vous. L’idéal imaginé est souvent différent de la réalité, alors il vaut mieux se faire sa propre idée avant de s’engager dans une formation coûteuse !

Quelles sont les connaissances nécessaires à acquérir pour devenir potier céramique ?

Bien sûr, il faut apprendre à tourner, c’est une évidence. Savoir tourner de façon rapide, régulière, efficace, demande beaucoup d’entraînement. Aussi, une formation professionnalisante devrait donc vous fournir au moins 10 à 15 heures de tournage par semaine, durant un an.

Il est important également de savoir décorer ses pots, et pour cela rien de mieux que d’apprendre à fabriquer son émail soi-même, car l’émail tout fait coûte très cher. Fabriquer de la vaisselle céramique avec de l’émail tout fait est beaucoup moins rentable, et rend ainsi la vie bien plus difficile pour le potier céramiste débutant.

Enfin, toujours dans un souci de rentabilité, puisque comme toute entreprise, la production du céramiste potier doit être rentable, il est très avantageux d’apprendre à fabriquer des moules en plâtre. On pourra ainsi créer des formes impossibles à faire au tour (formes carrées, rectilignes, etc) ce qui augmente considérablement les possibilités de créations, et permet aux potiers de se démarquer de la concurrence. Ainsi, le prix de chaque objet peut être augmenté sans faire fuir les clients, qui reconnaissent la qualité et l’originalité d’une production.

On pourra également créer des petites séries rapidement, ce qui rend forcément toute création plus rentable.

Pour résumer, une bonne formation de potier céramiste devrait proposer un enseignement portant à la fois sur le tournage, la fabrication et la pose des émaux, et la fabrication de moules en plâtre. Dans l’idéal, cette formation permet aussi d’apprendre comment monter son entreprise, comment mettre ses poteries en valeur pour bien les vendre, comment gérer sa publicité, etc.

Et dans l’idéal encore, la formation proposera de préparer le CAP tournage.

Le CAP tournage n’est pas forcément indispensable pour devenir céramiste, car la majorité des potiers étant à leur compte, ils n’ont pas besoin de fournir de CV pour pouvoir exercer. Les clients sur les marchés de potiers ne vous demanderont pas de preuve de votre diplôme avant d’acheter vos pots… Ainsi, beaucoup de céramistes ne passent jamais le CAP.

Malgré tout, cela reste un diplôme intéressant à passer, notamment à vos débuts : beaucoup de céramistes complémentent leurs revenus en donnant des cours aux débutants. Il est plus facile de donner des cours dans une association ou un cours déjà existant au début, car il faut un tour par élève, le nombre de tours que vous possédez dans votre atelier limitera donc votre nombre d’élèves, si vous souhaitez donner des cours chez vous. Or, la meilleure façon de trouver un lieu comme une association pour donner des cours, est de venir avec un diplôme de CAP tournage.

Autre raison utile : lorsque vous demandez un prêt à la banque pour installer votre atelier de céramiste, il est souvent plus facile de l’obtenir lorsque vous avez un diplôme attestant du sérieux de la formation que vous avez entreprise, et du métier que vous démarrez !

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.