Quel aménagement spécifique pour un 4×4 ?

Par Rodolphe Bertranne le 13 mai 2015

Un certain nombre de solutions techniques ont fait la preuve de leur efficacité pour concevoir des modèles robustes et extrêmement fiables. On peut compter sur leur endurance quelles que soient les conditions climatiques. Que le terrain soit ou non accidenté, leur conduite est irréprochable. Ils sont aussi à l’aise sur route que sur n’importe quel terrain. Toutes les roues de ces véhicules sont motrices, 4×4 dans le cas d’un véhicule à quatre roues à transmission intégrale, c’est de ce fait que vient leur nom.

Véhicule adapté à tous les terrains

Les origines de ce type de voiture remontent à la deuxième guerre mondiale. Les militaires ont besoin de véhicule à grande motricité pour accéder à tous les lieux difficiles. La Jeep a donc été le premier véhicule de ce type et s’est vite répandue dans le domaine civil. Il a servi pour des usages utilitaires mais aussi dans les pays en voie de développement où le réseau routier laisse à désirer. Les pompiers, les services des eaux et forêts l’ont vite adopté.

Pièces détachées de 4×4 à la demande

Dans les années 80, ce type de véhicule s’est développé aux Etats-Unis, à usage de loisir, sous le nom de SUV, c’est à dire Sport Utility Vehicle. Très développé chez nous maintenant, on peut le customiser à volonté en ajoutant, par exemple, un pare buffle captiva. Il est possible de transformer ce véhicule en pick up par l’ajout de plateaux ou de bennes. C’est un véhicule qui est suffisamment en hauteur pour bien aborder les montées quel que soit l’angle de la pente mais aussi pour ne pas racler à l’arrière en descendant une pente un peu accentuée.

Le rapport de réduction est prévu pour progresser sur des terrains nécessitant une grande force d’attraction pour avancer. Il est possible de personnaliser son 4×4 avec des pièces comme le pare buffle captiva ou d’autres pièces 4×4 sur ce site, qui offre de multiples possibilités quelle que soit la marque et quel que soit le modèle en question. Le 4×4 reste décrié par les écologistes et par les randonneurs dans la mesure où il est très polluant et dégrade les chemins de randonnée.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *