Apprendre le russe seul, comment s’y prendre ?

Par Sabrina Joly le 1 février 2019
russia flag

Vous avez décidé de vous lancer en autodidacte ? Ça tombe bien, car dans cet article, nous avons énuméré pour vous quelques conseils et astuces qui pourront vous aider à apprendre seul la langue russe.

Commencer par connaître son niveau

Pour connaître votre niveau en russe, n’hésitez pas à passer un test de langue russe. Vous aurez à répondre à plusieurs questions qui vont permettre de situer votre niveau de langue sur l’échelle du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : de A1 à C2. Si vous êtes polyglotte, vous avez davantage de possibilités à apprendre les langues vivantes car vos compétences linguistiques pré-acquises vous permettent de réaliser des ponts d’un système langagier à un autre. Et les automatismes que vous vous êtes créés pour assimiler votre première langue vont vous servir pour étudier toute nouvelle langue, le russe par exemple.

apprendre-la-langue-russe_

Définir son objectif

Vous souhaitez apprendre le russe pour devenir bilingue ? Vous débrouiller lors d’une conversation avec un ami ? Partir en voyage en Russie ? Savoir demander votre chemin, l’heure qu’il est ? Louer un logement ? Une fois que vous aurez réussit à définir vos objectifs et votre niveau, vous pourrez alors vous lancer dans le choix de la méthode adaptée.

Trouver la bonne méthode pour apprendre le russe

Pour apprendre une langue étrangère, les livres sont de bons alliés. La méthode Assimil est fortement indiquée. Elle associe l’écrit, la reconnaissance visuelle et la lecture avec le format audio et la reconnaissance vocale, pour progresser plus rapidement, améliorer sa compréhension orale et son expression orale ainsi que sa prononciation russe. On apprend étape par étape, chapitre par chapitre : le mieux est d’écouter un chapitre tous les matins, car l’est le moment de la journée où le cerveau est le plus disposé à l’apprentissage des langues.

La méthode Assimil inflige une gradation à notre cognition : chaque étape est plus complexe que la précédente, mais elle incite l’auditeur à répéter après la voix off du logiciel, ce qui est un exercice très stimulant pour la mémoire.

Entrer en contact avec des natifs pour s’exercer

Apprendre seul ne veut pas dire ne pas s’entourer. Trouver un russophone natif pour échanger et améliorer sa prise de parole en russe, est un bon moyen de progresser rapidement. Vous n’avez peut-être pas le temps d’entrer en contact direct avec des natifs, alors pensez à Skype. Les forums et les groupes Facebook regorgent de personnes disposées à aider à enrichir son piètre vocabulaire russe en échange d’apprendre les bases du français. Vous pouvez aussi tenter l’aventure du l’échange linguistique. En effet, trouver un Moscovite natif ou une Russe de Saint-Pétersbourg peut être un bon vecteur de progression mutuelle : on apprend le russe tandis que l’on enseigne le français, à travers un échange gagnant-gagnant.

Les cours de russe à Paris chez Angelio Academia vous permettront de vous faire accompagner par des formateurs natifs qui vous guideront pas à pas dans votre apprentissage. Vous aurez également la possibilité de faire des échanges avec d’autres élèves.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *