Comment bien choisir sa scie à ruban ?

Par Arnaud Narivelo le 11 décembre 2017

La scie à ruban est un outil indispensable à tout travail complet en atelier de menuiserie. Il en existe de plusieurs sortes, aux performances et formes variables. Le choix d’une bonne scie à ruban doit tenir compte d’un certain nombre de critères techniques. Il faut cependant noter qu’une bonne scie est d’abord celle qui répond efficacement à vos besoins, et ce de façon régulière. Il est en outre important de savoir sur quel aspect s’appesantir lors de l’achat de sa scie à ruban, vu qu’il s’agit d’un investissement à moyen terme. Voici donc quelques éléments d’appréciation qui vous éviteront l’embarras du choix au cours de votre achat.

Les performances du moteur

Le moteur est la pièce principale de toute machine qui produit du mouvement. Il est important de bien en connaitre les performances, afin qu’elles répondent au mieux à vos besoins. Les paramètres les plus intéressants sur un moteur sont :

  • La puissance qui traduit l’énergie fournie par unité de temps. Cela signifie que plus votre moteur est puissant, plus il lui sera facile de réaliser des découpes. La puissance s’évalue en multiples du Watt (W) et peut aller de quelques centaines à plus de mille Watts. Il faut aussi noter que plus la puissance de votre scie est forte, plus votre consommation en énergie électrique est importante.
  • Le nombre de vitesses qui traduit la vitesse de défilement du ruban et indique la performance de l’appareil à réaliser chaque fonction. La plupart des scies à ruban ne possèdent qu’une seule vitesse de défilement de la lame. Sa mesure est faite en intégrant le diamètre des volants ; elle est souvent comprise entre 800 et 100 m/min.

Les autres critères

D’autres aspects non moins importants sont à considérer avant l’achat d’une scie à ruban :

  • La coupe qui est un critère très important parce qu’elle permet de savoir comment obtenir votre scie au meilleur rapport qualité / prix. En effet, la hauteur de coupe détermine le niveau maximal auquel le sciage peut s’effectuer. Cette hauteur devra alors être adaptée au type et à l’épaisseur du matériau à découper. Elle est fonction de la puissance du moteur ;
  • La lame qui est souvent en métal très résistant. Il existe plusieurs indentations et épaisseurs de lames, chacune adaptée à un usage particulier.

La table de coupe, le bâti machine, le nombre de volants ou les guide-lame influent aussi sur les performances générales de votre scie à ruban. Pour un premier achat, pensez donc à vous donner un peu de marge en matière de performances, en prévision d’un usage plus étendu de votre scie à ruban.

Les scies à ruban existent en plusieurs tailles et prix, mais elles sont toutes fondamentalement le même outil: une bande d’acier avec des dents qui tournent sur deux roues et passe à travers une table. Les guides et les roulements situés au-dessus et au-dessous de la lame maintiennent celle-ci en position pendant la coupe. Vous placez simplement une planche sur la table et vous la poussez à travers la lame rotative.

Les scies de table d’entrée de gamme offrent une portabilité supérieure à la capacité de coupe (largeur et hauteur de coupe maximales). Leur construction légère est susceptible de permettre certaines vibrations, les ajustements sont délicats et les choix de lames sont limités. La coupe de bois feuillus épais peut les pousser au-delà de leurs limites.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *