Le Big Data & le recrutement digital

Par le 24 juin 2019

Le Big Data connaît une vraie effervescence ces dernières années et son utilisation est de lus en plus répandue. Cette technologie aura bouleversé nos usages et notre façon de travailler. Il est de plus en plus utilisé dans des logiques de recrutement pour détecter des profils professionnels qualifiés. Comment s’adaptent les cabinets de recrutement à ces nouveaux enjeux ?

Qu’il s’agisse de mégadonnées issues des réseaux sociaux, des boutiques virtuelles ou des Cvthèques, le Big Data est utilisé par les recruteurs pour alimenter des campagnes de recrutement digital.

Qu’est-ce que le Big data ?

Avant même de rentrer dans le vif du sujet, il est primordial de clarifier au prime abord le concept du Big Data. Pour beaucoup de personnes, il ne s’agit que d’un ensemble de données inamovibles. Mais en réalité, le Big Data est un ensemble de données difficile à comprendre avec des outils d’analyse ordinaire.
En effet, il s’agit d’une masse volumineuse de données numériques non structurée (souvent des données brutes sans autres informations). Leur traitement nécessite l’utilisation des compétences et des outils spécifiques. C’est ce que l’on appelle la science des données.

Les cabinets de recrutement peuvent dès lors, faire appel aux professionnels du Big Data pour traiter les informations du web afin de connaître les tendances des clients et surtout dénicher des profils professionnels rares.

Quel changement pour les recruteurs ?

Si ces mégadonnées impressionne, le Big Data n’est pas un concept si nouveau que ça. Depuis plusieurs années déjà, les agences de recrutement utilisaient les données numériques pour trouver le candidat idéal pour leurs clients. Beaucoup d’entreprises utilisent aussi ces données pour améliorer leur visibilité sur la toile et de surcroît leur rendement. C’est donc le même procédé qui sera utilisé par les recruteurs.

Big data recrutement

Reconstituer un puzzle #bigdata

Dans les faits, il n’est pas question de stocker les meilleurs profils ou les compétences ou les CV des candidats dans des serveurs. Le rôle du recruteur est de recueillir le maximum d’informations disponibles sur la toile et de les analyser pour identifier le profil qui convient le mieux à un poste bien déterminé : situation géographique, niveau d’expertise, participation aux forums dans se spécialités, avis sur des plateformes de recrutement…

Toutes ces mini-données assemblées permettent de construire un énorme tableau à l’image d’un puzzle.

Les temps changent et les méthodes aussi…

Autrefois, le recrutement à un poste se faisait sur la présentation d’un CV. C’est encore le cas, mais le Big Data facilite et complexifie le recrutement digital. Faire un bon CV c’est bien, mais les données peuvent vous aider à définir la personnalité du candidat et de savoir s’il corresponds vraiment aux tâches exigées par le poste à pourvoir.

Instinct vs data

L’analyse de ces données vient alors compléter l’instinct et l’expérience du recruteur. C’est en effet sur ces deux éléments que s’appuie le recruteur pour embaucher. Toutefois, les possibilités de mauvais choix sont plus élevées. C’est donc pour réduire les cas de recrutement d’employés non qualifiés pour un poste que l’utilisation du Big Data s’avère nécessaire et indispensable.

Les recruteurs doivent se former au numérique

Dernier point qui semblent très important pour une transition numérique sans encombres. Les recruteurs doivent se dépasser et se former au numériques. Il est impensable de ne pas connaître les avantages d’un système comme WordPress lorsque l’on souhaite recruter un développeur de sites web.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *