Les cas de figure dans le cadre de la récupération de données


Accueil > Internet, informatique et high-tech

Les cas de figure dans le cadre de la récupération de données

Yasmine Lacroix - le 13 février 2018 - 0 commentaires

La perte de données sur disque dur peut découler de différentes situations. Selon la cause de cette perte, le professionnel engagé pour assurer la mission de récupération utilise différentes méthodes. Voici les cas qui peuvent se produire et le moyen exploité pour récupérer les données perdues.

Le disque dur est intact, mais l’ordinateur est HS

C’est le cas le plus simple et il ne nécessite pratiquement pas l’intervention d’un professionnel. Une personne familière avec l’utilisation d’un ordinateur peut s’en sortir comme un chef. En effet, si c’est l’ordinateur qui est en panne, la première solution consiste à enlever le disque dur et trouver un autre ordinateur qui peut l’accepter. Dans le cas d’un disque dur SATA, il faut utiliser un ordinateur prenant en charge le format SATA. En revanche, si on a affaire à un disque IDE, il faut trouver un ordinateur prenant en charge ce format.

Au cas où l’on ne dispose pas d’un autre ordinateur pour le brancher, on peut également envisager de l’utiliser comme disque dur externe. Pour cela, il faut se procurer un rack compatible et le tour est joué. Il ne reste plus alors qu’à récupérer le contenu du disque dur.

Le disque dur est infecté par un virus qui corrompt ou efface les données

Si le problème est lié à une attaque virale, le recours à un logiciel de récupération s’impose. Il faut savoir que le virus peut effacer entièrement les données ou les corrompre afin qu’elles ne soient plus exploitables. Grâce à l’utilisation d’un logiciel spécifique, les données peuvent être récupérées à 90%. Tout dépend de la performance du logiciel. À noter que seuls les logiciels payants peuvent offrir des résultats satisfaisants. Ceux gratuits offrent des fonctionnalités et exposent à des risques de perte définitive des données.

Le disque dur est défaillant

Si le disque dur est tombé en  panne, c’est une approche matérielle qui s’impose. Le professionnel sollicité doit être calé en Hardware et doit disposer des matériels nécessaires pour le dépannage. Pour cette tâche, il est préférable de contacter une entreprise de récupération de données afin de limiter les risques. Une telle entreprise possède les qualifications nécessaires pour mener à bien cette mission. Elle exploite également des matériels performants et garantit des résultats à ses clients. Après la résolution des problèmes, elle n’hésite pas à accompagner ses clients afin d’éviter que le problème ne se reproduise.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



about the author

Laisser un commentaire