7 choses à savoir sur l’épilation définitive

Par le 9 janvier 2019
7 choses à savoir sur l'épilation définitive

L’épilation définitive permet littéralement de dire adieu aux poils. Et lorsque l’on souhaite s’en débarrasser une bonne fois pour toute, il y a des choses à savoir avant de se lancer.

Prix, zones concernées, contre-indications… voici 7 choses à savoir avant d’opter pour une épilation définitive.

Il existe différentes techniques

On effectue ce type d’épilation de plusieurs façons : soit chez soi grâce à un épilateur vendu sur le marché, soit par le biais d’un professionnel. Dans tous les cas, mieux vaut tester chaque technique avec vigilance, notamment après diagnostic personnalisé et précis auprès d’un dermatologue.

Plusieurs entreprises développent de jour en jour des épilateurs. Par exemple, un épilateur Babyliss dit « définitif » sur le marché est loin d’être à laser, mais à lumière pulsée. Bien qu’un épilateur à lumière pulsée exige un entretien et une utilisation méticuleuse, il offre de très bons résultats et permet de considérablement ralentir la repousse du poil. Toutefois, si vous souhaitez l’utiliser, prenez soin de lire très attentivement la notice car les conséquences peuvent être dramatiques.

Parmi ces techniques, on trouve aussi l’épilation au laser au cours de laquelle un rayon lumineux traverse la peau jusqu’à atteindre le bulbe pileux.

L’épilation définitive se fait en séances

L’outil utilisé lors de séances pratiquées soi-même ou chez un professionnel est un épilateur définitif. Que ce soit au laser ou à la lumière pulsée, le principe est presque le même, permettant ainsi de détruire les éléments responsables de la pousse de poils et de cheveux.

Les deux techniques mènent à des résultats presque identiques. Un faisceau lumineux émis par la tête de la machine traverse l’épiderme pour atteindre le poil. L’énergie du faisceau produit une augmentation de température qui détruit le poil.

Toutes les zones ne sont pas concernées

Pour une question de tendance, d’hygiène ou d’esthétisme, on s’intéresse de plus en plus à l’épilation définitive. Hormis les pommettes car très proches du corps, l’usage d’un épilateur définitif s’applique à toutes les autres parties du corps et du visage.

Les zones les plus sollicitées sont les jambes, après les aisselles et le maillot. Le dos, le torse et les épaules sont aussi des zones sollicitées.

Certaines peaux ne sont pas concernées

Effectivement, cette technique d’épilation a ses regrettables limites. Sur les peaux noires et bronzées naturellement ou artificiellement (UV, autobronzant, exposition au soleil), le risque de brûlure est beaucoup plus élevé que sur les peaux non bronzées.

A noter que le laser ou l’épilateur a besoin d’un contraste de couleur entre le poil et la peau à traiter. Sur les peaux foncées, il devient difficile d’identifier le poil, ce qui rend malheureusement cette technique limitée car non accessible à tous.

Le nombre de séances n’est pas fixe

Du fait que les poils ne poussent pas tous au même rythme, on effectue plusieurs séances afin de parcourir tout le cycle pileux (phase anagène, phage catagène, phase télogène) et détruire par conséquent la densité pileuse.

Pour une simple question d’expérience, on recommande de faire 6 à 9 séances d’épilation définitive. Une durée de 6 à 8 mois sera nécessaire entre deux séances.

Le prix varie selon plusieurs facteurs

Le prix varie en fonction de la zone traitée. Par exemple, pour les lèvres supérieures, prévoyez dans les 50 à 110 euros.

Comptez 200 à 400 euros pour les demi-jambes et ceci pour chaque séance.

Il existe des contre-indications

Toutes les zones du corps ne tolèrent pas l’épilation définitive. De fait, la qualité des résultats varie d’une zone à l’autre.

Le visage est très résistant et nécessite 8 séances au minimum espacés de 2 mois tout au plus. Le front et l’ovale du visage n’offrent pas d’assez bons résultats occasionnant ainsi l’apparition de duvet. Les zones du visage qui restent beaucoup plus réceptives sont le menton, la lèvre supérieure, les alentours des sourcils.

Les parties les plus accessibles sont les aisselles, le maillot, les jambes… Concernant les contre-indications, il est déconseillé de faire une épilation définitive en cas de grossesse, maladie virale, allaitement, poussée d’acné, etc.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *