La cigarette électronique se repend dans le quotidien des Français

Par Nina Truchet le 15 février 2018

Arrivée en France en 2008, l’e-cigarette est devenue au fil du temps l’alternative vers laquelle se tournent la plupart des personnes qui souhaitent arrêter avec le tabac. Par contre, d’autres l’ont adoptée dans l’optique de fumer sans pour autant affecter leur santé, ou pour suivre la tendance du moment. Dans l’un ou l’autre des cas, l’utilisation de la cigarette électronique a pris une grande ampleur et fait désormais partie intégrante du quotidien de millions de Français.

L’e-cigarette, pour arrêter de fumer

Selon les conclusions d’une étude menée par l’agence Santé Publique France (conclusions publiées en mai 2017), le vapotage est préféré par bon nombre de Français, parce qu’il semble être une bonne aide à l’arrêt du tabac. Et d’après une première enquête menée auprès de 2 599 personnes dans le cadre de cette étude, 65% des sondés affirment avoir arrêté de fumer grâce à l’e-cigarette. La plupart d’entre eux ne considèrent pas la cigarette électronique comme un nouveau vice, mais plutôt comme une alternative efficace contre le tabac.

De fait, l’intérêt des Français pour la vape ces dernières années s’explique principalement par une  volonté manifeste d’en finir avec le tabagisme. Et toujours selon l’étude de Santé Publique France, 21% de vapoteurs parmi les sondés affirment avoir ressenti un manque lors de la transition sans y céder, puis 53% avouent plutôt avoir déjà fumé au moins une cigarette classique depuis lors.

Par ailleurs, 40% de vapoteurs évoquent l’expérimentation d’autres produits en vue d’arrêter de fumer, et 88% d’entre les sondés affirment que la cigarette électronique reste la solution la plus efficace dans ce cadre. Aussi, pour la plupart des enquêtés, la possibilité de maitriser la dose de nicotine avec l’e-cigarette est aussi un avantage indéniable permettant d’atteindre plus facilement le but ultime qui est de ne plus s’adonner au tabagisme.

Les chiffres à une échelle plus grande

L’e-cigarette a le vent en poupe en France certes, mais il faut mentionner également que son adoption  par les Français commence à marquer le pas. Santé Publique France précise à l’issue de son étude qu’en 2016 par exemple, 24,5% des personnes âgées de 15 ans à 75 ans avaient déclaré en avoir fait au moins une fois l’expérience. Mais les nouvelles données affichent une nette différence. Ainsi, au moment de l’enquête, 3,3% des 15-75 ans ont adopté la cigarette électronique, contre 5,9% en 2014. Ce site propose d’ailleurs un top 10 des e-cigarette les plus adoptées.

On note donc une baisse significative de la progression de la vapoteuse. Santé Publique France explique cette tendance par le fait que l’expérimentation n’augmente pas réellement, et que l’e-cigarette ne suscite plus le même engouement auprès des consommateurs comme au moment de son apparition en France. De plus, il se constate que les jeunes de 15 ans à 24 ans vapotent de moins en moins ce qui laisse penser qu’il s’agit d’un phénomène de mode qui, après avoir motivé plus d’un, semble battre de l’aile.

Un impact minime sur la santé

Difficile d’aviser de façon tranchée sur les risques de la cigarette électronique sur la santé. Toutefois, en comparaison au tabac, le constat est sans appel : l’e-cigarette est véritablement moins nocive. En ce qui concerne le vapotage, tout dépend du statut du vapoteur.

Pour un fumeur, l’e-cigarette présente moins de danger. Un débutant qui commence à vapoter par contre n’est pas forcément dans une meilleure posture puisque la nicotine à faible ou forte dose, reste une substance toxique. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles, il est souvent recommandé aux débutants de préférer des e-liquides sans nicotine.

Enfin, le faible impact de l’e-cigarette sur la santé en comparaison au tabac, est aussi une raison qui expliquerait le fait qu’elle se repend dans le quotidien des français. Pour en savoir davantage sur l’adoption de la cigarette électronique par les Français, rendez-vous ici.

Un Commentaire

  1. Sud

    24 avril 2018 at 8 h 35 min

    Il est devenu légitime que la cigarette électronique est rencontré un tel succès. La cigarette électronique reste pour moi le seul substitue réellement efficace à la cigarette traditionnelle.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *