Comment devenir une entreprise éco-citoyenne ?

Par le 14 octobre 2014

L’écologie est un des thèmes majeurs de notre siècle et nous concerne tous. Alors que les différents pays de l’Union Européenne amorcent à leur rythme leur transition énergétique, il convient pour chaque entreprise d’inscrire ses actions dans une démarche environnementale, en respect avec les valeurs de développement durable et d’éco-conception. Voici quelques pistes pour devenir une entreprise éco-citoyenne.


Que signifie « éco-citoyen » ?

Une entreprise éco-citoyenne est une entreprise qui se soucie de l’impact de ses actes et gestes sur l’environnement, et qui en ce sens, œuvre pour les rendre le plus respectueux possible de l’intérêt général. De plus en plus de sociétés prennent conscience de cela et réalisent que l’écologie n’est pas forcément l’ennemi du profit. Le terme même d’ « entreprise éco-citoyenne » n’est pas prévu par la loi même si certains textes obligent les entreprises à adopter des comportements de développement durable. Cerise sur le gâteau, en plus de « faire le bien », s’autoproclamer comme « entreprise éco-citoyenne » (si tel est le cas évidemment) peut constituer un véritable argument marketing.

Avoir recours aux éco-matériaux

Les entreprises fabriquant un bien, tel qu’il soit (meuble ou immeuble), peuvent choisir de travailler seulement, et dans la mesure du possible, avec des éco-matériaux. Les éco-matériaux sont des matériaux ayant un faible impact écologique, limitant le gaspillage et la surconsommation et étant recyclables. Nous pouvons citer à titre d’exemple le bois, qui est le seul matériau possédant un bilan CO2 négatif (sa mise en œuvre ne contribue pas à l’effet de serre). Il est aussi possible d’opter pour des méthodes de construction respectueuses de l’environnement telles que la filière sèche qui minimisent les dépenses énergétiques .

Recycler ses déchets et son mobilier professionnel

Les gobelets en plastique, les stylos, les canettes, le matériel informatique ainsi que le papier, qui est la plus grosse source de gaspillage en entreprise, sont recyclables. Il serait donc dommage de gaspiller ces ressources et de participer à l’émission de carbone en ne pratiquant aucun tri ni recyclage au sein des locaux. Pour remédier à cela, il convient de communiquer en interne sur les comportements à avoir en matière de tri et si des moyens sont disponibles, avoir recours à des sociétés spécialisées dans le recyclage des déchets d’entreprise (qui peuvent s’occuper de former le personnel aux comportements responsables). Le mobilier informatique, les chaises de bureaux et autres étagères peuvent aussi être recycler. Si une entreprise change tout son parc de mobilier, elle peut faire appel à un organisme tel que Valdelia (voir un exemple ici) pour s’occuper de transporter ses meubles jusqu’à un centre de tri.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *