Compteur électrique : ce qu’il faut savoir

Par Alban Maregot le 7 avril 2021
compteur-electrique-demenagement

Le compteur électrique est un équipement clé de votre logement. En plus de vous relier au réseau d’électricité, il vous permet de faire le point sur vos consommations d’énergie. Fonctionnement, index, relève, puissance souscrite et activation de la ligne : tout ce qu’il faut savoir sur le compteur d’électricité, c’est parti !

Comment reconnaître un compteur électrique ?

Le compteur électrique est ce petit boîtier qui enregistre toutes vos consommations d’électricité en kilowatt heure (kWh). Blanc, noir, bleu, vert, électronique, électromécanique ou communicant : il existe plusieurs types de compteurs, plus ou moins anciens, et à puissance variable. Selon le modèle, un ou plusieurs cadrans sont intégrés, ainsi que des boutons de défilement des données.

Le compteur d’électricité contient plusieurs séries de chiffres, utiles à repérer pour la relève des consommations et l’activation de votre ligne, lors d’un déménagement notamment :

  • l’index de consommation d’électricité exprimé en kWh ;
  • le numéro de compteur encadré généralement en rouge (en 3 chiffres pour un compteur électromécanique, et en 5 chiffres pour un compteur électronique) ;
  • le point de livraison (PDL) de 14 chiffres qui sert de référence géographique ;
  • le point de référence et de mesure (PRM) pour les compteurs Linky.

Où trouver son compteur d’électricité ?

Le compteur électrique se trouve généralement à l’extérieur du logement : proche de votre porte d’entrée, dans la cave, le garage ou dans un local technique. Dans un immeuble collectif, les compteurs d’électricité sont souvent regroupés au même endroit, au rez-de-chaussée ou à votre étage.

Plus rare, dans une maison ou un appartement, le compteur d’électricité peut être installé dans l’entrée du logement, à l’intérieur. Mais pour des raisons pratiques, Enedis doit avoir accès à votre boîtier électrique pour la relève du compteur, pour toute éventuelle réparation ou remplacement de l’appareil, même en votre absence.
ouvrir-ligne-electricite

Quels sont les différents compteurs électriques ?

On distingue en France 3 types de compteurs électriques :

  • le compteur électromécanique, ancien compteur très répandu dans l’hexagone, de couleur bleue ou noire, qui détermine les consommations via un champ magnétique ;
  • le compteur électronique, plus récent et de couleur blanche, traversé par le courant électrique, et qui comprend un affichage digital ;
  • le compteur communicant, aussi appelé compteur Linky, le boîtier dernière génération de couleur vert fluo, permettant d’envoyer les consommations en temps réel via le réseau GSM et les courants porteurs en ligne.

Pour votre gouverne, les compteurs verts devraient peu à peu se répandre sur l’ensemble du territoire, remplaçant les compteurs électromécaniques et les compteurs électroniques, jugés moins précis. L’objectif ? Équiper chaque foyer d’un compteur intelligent, vous permettant d’ajuster vos consommations et de réduire vos dépenses en électricité au quotidien.

Comment faire la relève du compteur électrique ?

La relève du compteur consiste à relever les chiffres de l’index de consommation. Sur un compteur noir ou bleu, notez les chiffres indiqués dans le cadran. Sur un compteur vert ou blanc, faites en revanche défiler l’index réel et l’index intermédiaire, en pressant le bouton de défilement, ou les touches “+” et “-”. Dans le cas d’un abonnement avec heures creuses (HC) et heures pleines (HP), deux séries de chiffres sont indiquées sur l’écran d’affichage.

Les index réels et intermédiaires servent à établir vos factures d’électricité de la manière la plus précise possible. C’est Enedis qui s’en charge, transmettant les informations à votre fournisseur d’électricité, afin de régulariser votre facture. En cas de trop-perçu, le fournisseur vous retourne l’excédent payé. Si les consommations sont en revanche sous-estimées, le fournisseur vous réclame un solde, via la facture de régularisation.

Quelle puissance souscrite pour son compteur ?

La puissance souscrite détermine la puissance de votre compteur, pouvant alimenter simultanément tous les appareils électriques de votre logement. En cas de surcharge électrique, le disjoncteur déclenche une coupure de courant.

La puissance électrique adéquate dépend de vos besoins en électricité à la maison. Considérez plutôt ces 3 points clé pour déterminer la puissance du compteur :

  • la surface de votre logement ;
  • le nombre d’occupants ;
  • le nombre d’appareils fonctionnant à l’électricité et leur puissance (chauffage compris).

Les logements de particuliers requièrent bien souvent une puissance électrique comprise entre 3 et 36 kVA (kilovoltampère). Une petite surface, appartement ou studio, nécessite une puissance souscrite de 3 kVA, contre 6 kVA pour un appartement de taille moyenne, et 9 à 12 kVA pour un grand appartement ou une maison de 100 m².

Comment activer sa ligne d’électricité ?

La demande d’ouverture du compteur électrique s’effectue lors d’un déménagement. Vous emménagez un logement ancien, ou récent et déjà occupé ? Les démarches pour activer une ligne d’électricité sont alors relativement simples et rapides. La mise en service du compteur passe par votre fournisseur d’électricité, chargé de relayer votre requête à Enedis, gestionnaire du réseau d’électricité.

Vous déménagez dans un logement neuf ? Il se peut que votre maison ou appartement n’ait jamais été raccordé au réseau électrique. Une demande de raccordement auprès d’Enedis est alors nécessaire, acceptée sous 10 jours ouvrés. Mais sachez-le, cette intervention n’est pas gratuite. Elle requiert le passage d’un technicien à domicile sur rendez-vous, payé à vos frais.

À lire aussi : https://www.hellowatt.fr/suivi-consommation-energie/compteur-electricite/ouverture-compteur-electrique

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *