Conseils utiles pour canaliser un chaton

Par Marc Vilmartz le 16 janvier 2017
un chaton qui joue

Avoir un chat à la maison peut être source de problème si l’animal n’arrête pas de s’agiter. Il peut courir partout et abîmer tout ce qu’il trouve. Dans ce genre de situation, le maître devrait canaliser l’énergie de son chaton en l’éduquant.


Astuces pour éduquer un chaton

Pour qu’un chaton se comporte bien dans la vie quotidienne, son maître doit bien le former. Le processus d’apprentissage doit commencer tout d’abord par l’autocontrôle. Cette procédure s’adresse surtout aux chats abandonnés. En général, il revient à la mère d’éduquer un chaton (consulter sur cette page, plus de conseils pour canaliser son chat). Elle apprend à son petit dès les deux premiers mois à ne pas mordre ni griffer. S’ils ont été séparés à la naissance, le particulier doit procéder à la gestion émotionnelle de son animal. Pour cela, il peut jouer avec son minou. Si ce dernier s’excite trop, le jeu doit s’arrêter. D’ailleurs, le maître doit le gronder afin qu’il change son comportement.
Cette partie terminée, l’individu peut inculquer la propreté à son chat. Cette étape est moins compliquée que l’autocontrôle. Sa réussite se base sur les moyens mis à la disposition du chat. La maison doit contenir un bac à litière. Ce matériel doit se situer dans une zone accessible et calme. L’animal n’aime pas entendre du bruit ni être regardé lorsqu’il effectue ses besoins.
Comme le minou est un maniaque de la propreté, le maître doit changer le bac tous les jours. De cette manière, le chaton ne risque pas de mettre ses excréments partout dans l’habitation.

Apprentissage d’un chaton par le jeu

Pour que le développement d’un chat soit réussi, il ne devrait pas être séparé de sa mère. La séparation précoce provoque toujours un trouble du comportement. Afin de remédier à cette situation, le maître peut éduquer son minet à l’aide des jeux. Certains loisirs permettent de manipuler son chat. Le maitre peut opter pour un jouet léger avec une ficelle. Le mouvement de l’objet va inciter le chat à s’intéresser à ce divertissement. En laissant l’animal torturer la babiole, l’individu peut contrôler sa violence.
Toutefois, le propriétaire doit retirer la bricole au chaton s’il s’acharne dessus. Le maître doit le gronder afin qu’il change son comportement. Il est inutile de crier sur le chaton. Ce dernier ne saisit rien. Il suffit de dire « non ». Sinon, le particulier peut lui donner une petite tape sur son nez. La chatte a tendance à réaliser ce geste pour réprimander son petit.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *