Conseils pour accueillir un nouvel animal

Par Camille Lafranger le 28 juin 2018

Élégant avec sa robe d’un blanc pur et ses longs poils, lisses, brillants et soyeux, le bichon maltais est le chien idéal. Craquant à souhait avec ses deux grands yeux foncés tout ronds souvent cachés derrière une grande frange, c’est également un chien qui aime jouer et s’amuser. Son intelligence et sa douceur de vivre en font un animal de compagnie parfait pour toute la tribu. Originaire du bassin méditerranéen et plus particulièrement de Sicile, à l’image de tous les chiens, mieux vaut se rapprocher d’un éleveur spécialisé dans l’élevage de bichon maltais. Rien de tel que de se rendre sur les lieux de vie du futur chien afin de discuter avec l’éleveur avant de sauter le pas. L’occasion de faire connaissance avec le nouveau compagnon du foyer. S’il est facile de succomber aux charmes de ce petit chien chaleureux, il n’en reste pas moins qu’il s’agit du second animal à la maison. Dès lors, comment mettre en place la cohabitation et faire que les deux animaux deviennent les meilleurs amis du monde ? Éléments de réponse. 

Respecter et préserver le territoire de l’animal déjà présent

L’arrivée du bichon maltais peut-être vécu comme une intrusion voire remettre en cause la place au sein du foyer pour le résident de l’habitation. Il est donc essentiel de veiller à ce que chacun dispose de son espace et que les deux animaux comprennent que le nouveau venu ne représente aucun danger. Il est donc essentiel d’en faire part à l’éleveur de bichon maltais afin qu’il puisse faire en sorte que les deux personnalités se complètent. En effet, seul l’éleveur saura trouver le chien ou la chienne dont le caractère soit approprié. Il est impératif de ne pas choisir un animal dominant si le résident l’est déjà ou opter pour un bichon trop craintif si le résident est très extraverti par exemple. Avec l’aide de l’éleveur, il est possible de trouver le juste équilibre. Ensuite, chacun des deux doit avoir sa propre gamelle – tenue à bonne distance l’une de l’autre – pour ne pas occasionner de bagarres. Et, bien entendu, les séances de caresses et de jeux seront équilibrées entre les deux pour ne pas susciter de jalousies.

Prévoir un espace de « confinement »

Bien loin l’idée de le mettre en quarantaine, avant l’arrivée du petit dernier, mieux vaut lui prévoir une pièce, un espace rien qu’à lui. Un espace nécessaire pour qu’il puisse passer un moment agréable pendant la période d’introduction. Tout le matériel nécessaire à son développement doit alors être prévu en amont. Cela permettra au résident, mais aussi au bichon maltais de s’acclimater à la présence de l’un et de l’autre sans risque de combats. En parallèle, tout particulièrement au début, il faudra passer du temps avec l’un et l’autre, mais aussi répandre leurs odeurs respectives en intervertissant les jouets voire en fixant des jouets accessibles aux deux pour qu’ils puissent se découvrir de manière ludique par exemple. 

Ne pas forcer la rencontre

Après quelques jours, lorsque les animaux sont calmes et se sont habitués à la présence de l’un et de l’autre, le moment est venu de laisser le nouvel arrivant découvrir et explorer le reste du logement. Bien sûr, il faut y aller progressivement et graduellement. Chacun doit pouvoir s’échapper ou se réfugier en cas de besoin. En cas d’altercation, chacun retourne à son territoire respectif. Le moment du repas est l’occasion de rapprocher les gamelles et de les nourrir simultanément pour qu’ils s’apprivoisent. Et pas d’inquiétudes, au bout de quelques jours, ils se seront habitués à vivre ensemble. 

À l’image du résident, le nouvel animal de compagnie va devenir une réalité. Il faudra donc le nourrir, le sortir, le brosser, l’emmener chez le toiletteur, mais aussi chez le vétérinaire pour lui assurer un certain bien-être. Membre à part entière de la famille, il peut lui aussi bénéficier d’une assurance santé pour chien. Assurance qui fonctionne comme une mutuelle humaine et qui permet alors d’obtenir le remboursement de toute ou partie des frais vétérinaires. Quoi qu’il en soit, les deux seules choses dont les deux animaux auront besoin, c’est de l’amour et du temps pour être heureux.  

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *