Des vêtements plus blancs que blancs !

Par Alexandre Terraillon le 13 janvier 2015

Au repos comme en action, l’être humain émet sans cesse des particules et influe sur l’électricité statique de son environnement. C’est ainsi que le personnel travaillant en salle blanche doit être vêtu des pieds à la tête d’une tenue spéciale jouant un rôle important et indispensable : éviter toute source de contamination et préserver l’environnement stérile qui l’entoure. Zoom sur ces vêtements de travail pas comme les autres :


Un environnement maîtrisé

Les salles propres sont des espaces fermés stériles dont l’air ambiant et toutes les conditions tels que la concentration particulaire, l’humidité ou encore la luminosité sont contrôlés à un niveau d’exigence extrêmement élevé.

Ces zones accueillent toutes sortes d’activités requérant une propreté absolue (à la particule près) ou des conditions d’atmosphère très précises. C’est par exemple le cas des industries agroalimentaires qui œuvrent en salle blanche pour lutter contre toute contamination bactérienne des denrées.

Pourquoi doit-on porter des vêtements spéciaux en salle propre ? 

Ces vêtements étanches protègent l’environnement maîtrisé et la production de tout produit libéré par le corps humain jusqu’à un niveau particulaire. Ils protègent aussi le personnel d’éventuels risques de contact ou d’inhalation de substances dangereuses. En plus d’empêcher tout risque d’interaction et de contamination entre l’homme et les produits traités en atmosphère contrôlée, ces vêtements permettent une dissipation efficace des charges électrostatiques.

Une possible source de contamination

Les tenues de travail de salle propre peuvent tout de même émettre certains facteurs de contamination et c’est pour cela qu’ils sont tout d’abord testés en laboratoire pour s’assurer de leur efficacité. En effet, même après nettoyage et décontamination, des résidus peuvent subsister à leur surface tout comme des particules peuvent pénétrer à l’intérieur par le biais des coutures. La matière elle-même peut aussi libérer des fibres et c’est pourquoi elle doit être suffisamment résistante aux frottements et contacts avec les différents outils et matériaux que l’on retrouve en milieu aseptisé et stérile.

Apprenez-en davantage sur les secteurs concernés par les salles blanches en visitant le site de Plasteurop, l’expert des ambiances maîtrisées.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *