Le digital s’invite à l’école : vers une société axée sur l’innovation

Par Charlotte Peron le 10 avril 2017
cloud connect

Le Plan numérique de l’éducation nationale, lancé en 2015 par le Président de la République vise à accompagner et accélérer la transition digitale de l’enseignement et de l’apprentissage. Administrations et entreprises unissent ainsi leurs efforts pour proposer de nouvelles solutions à même de faciliter et réussir cette transition. Explications…

La digitalisation s’accélère depuis les années 2000

La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) fait état dans un rapport datant de 2014 d’une augmentation très significative du taux d’établissements scolaires connectés à Internet en 2014 (92%). Quant à l’équipement des collèges en matériel informatique, de la simple table scolaire informatique à l’ordinateur, en passant par le vidéoprojecteur, le rétroprojecteur ou encore le tableau numérique, il a carrément doublé en dix ans ! Les étudiants évoluent désormais dans des salles de cours radicalement différentes de celles qu’ont connues les générations plus âgées. Les méthodes d’enseignement et d’apprentissage ont forcément changé aussi pour accompagner cette migration vers les nouvelles technologies. Ainsi, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a lancé en 2013 la plateforme France université numérique (FUN) pour encourager le recours à la formation en ligne ouverte à tous (FLOT), connue aussi sous l’appellation « cours en ligne ouvert et massif » (CLOM), ou encore MOOC (massive open online course).

Les start-up françaises se saisissent de l’opportunité

De plus en plus de startups françaises prennent part au développement de solutions innovantes pour les écoles. Si certaines proposent des outils d’accompagnement personnalisé visant à améliorer les performances des élèves, d’autres se penchent sur les moyens de leur offrir une expérience scolaire plus agréable à travers par exemple l’allègement du cartable grâce à la numérisation des cours. Les professeurs ne sont pas en reste. Le Plan numérique pour l’Education prévoit de former et sensibiliser ces derniers au numérique et à ses problématiques. L’outil M@gistère permet aux enseignants du premier et du second degré de se former à distance via des supports digitaux : classes virtuelles, exercices d’auto-évaluation, etc.

Anticiper la pénurie de profils spécialisés

La mutation numérique est aussi pourvoyeuse d’emplois et promet de révolutionner le système productif en France. En familiarisant le plus tôt possible les écoliers aux nouvelles réalités du digital, le pays pourra anticiper la pénurie en profils en informatique et en NTIC… Pénurie qui fait déjà l’actualité puisque nombreux sont les chefs d’entreprises qui éprouvent des difficultés à trouver des profils spécialisés. L’étude « Opportunités et challenges pour les employeurs européens du secteur des technologies » publiée par Indeed en novembre 2016 révèle que les pays européens, France comprise, sont confrontés à une pénurie de profils techniques et que le nombre de postes à pourvoir dans des métiers technologiques dépasse le nombre de candidats. En France, on recense 11 offres d’emploi par candidat. Parmi les intitulés de postes les plus recherchés par les employeurs, on citera notamment les Développeurs web, les développeurs d’applis mobiles, les Data Scientists et les Architectes logiciel.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *