Les entreprises se tournent de plus en plus vers de crédits privés !

Par le 31 janvier 2015
argent-euro

D’après une étude belge réalisée récemment par l’Union des Classes Moyennes (UCM) auprès de près de 1.300 entrepreneurs wallons et bruxellois, il semblerait que l’accès au crédit pour les entreprises soit plus difficile (voire beaucoup plus difficile) aujourd’hui qu’il y a cinq ans de cela. Du coup, les entrepreneurs (notamment les PME et TPE) se tournent de plus en plus vers les crédits privés.


A la lecture cette étude de l’UCM, on notera que plus de 40% des entrepreneurs ont eu des difficultés pour obtenir un crédit bancaire au cours des cinq dernières années, c’est-à-dire qu’ils ont dû essuyer un refus total ou partiel de leur crédit. A l’inverse, 39% des entrepreneurs interrogés n’ont jamais eu la moindre difficulté pour obtenir un crédit de leur organisme financier.

Parmi les raisons qui expliquent les refus bancaires, les entrepreneurs se sont vus adressés des refus (partiels ou entiers) à cause d’un manque d’apport propre de leur part, parce qu’ils n’apportaient pas suffisamment de garanties ou encore parce que la qualité du projet ou la rentabilité de l’entreprise n’était pas suffisante.

Les entrepreneurs cherchent des alternatives… Et trouvent!

Afin de faire face à ce nombre élevé de refus de crédits de la part des organismes financiers, les PME et le TPE doivent chercher des alternatives pour financer leurs projets, parmi lesquels on trouve les crédits privés. Et ce type de crédit serait en augmentation ces dernières années (même si les crédits octroyés par les banques et les organismes financiers sont toujours les plus importantes) puisque d’après l’UCM, environ 30% des TPE et de PME auraient recours à ces crédits.

Parmi les crédits privés les plus utilisés, on trouve bien évidemment le crowdfunding mais également les crédits des membres de la famille, des personnalités riches ou encore des amis qui décident de vous aider…

Pour aller plus loin sur le sujet, rendez-vous sur cet article: L’accès au crédit plus difficile qu’il y a cinq ans pour les entreprises

Ou sur le rapport de l’UCM à cette adresse: www.ucm.be

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *