Faut-il faire une demande de visa pour un voyage en Russie ?

Par Bernard Billot-Lefebvre le 15 avril 2020
voyage en Russie

Contrairement aux idées reçues, la Russie est un pays ouvert qui accueille volontiers les voyageurs venus sur ces terres. Le pays est riche d’une histoire longue et mouvementée qui a participé à la majorité des événements fondateurs du monde d’aujourd’hui. A ce titre, il est autant apprécié des touristes que des hommes d’affaires ou des étudiants, car business, culture et dépaysement sont des promesses toujours tenues par ce pays aux allures de continent.

Néanmoins, le pays applique une réglementation stricte en matière d’accueil des étrangers. Ainsi, la demande de visa pour un voyage en Russie est une affaire, si ce n’est complexe, du moins laborieuse. Il existe une grande variété de visas qui répondent chacun à des profils et des situations spécifiques. Et chacun d’entre eux commande à la fourniture de documents spécifiques. Voici donc un petit guide à l’usage des candidats au voyage en terre russe.

Les différents types de visas pour entrer en Russie

Pour répondre aux différentes demandes des voyageurs, l’État russe a produit une multitude de visas. La demande de visa pour un voyage en Russie touristique est valable un mois. Sachez néanmoins qu’au delà de treize jours, vous devrez nécessairement justifier de vos hébergements. Pour les affairistes, différents visas sont disponibles en fonction de la durée de séjour (de 90 à 365) et du nombre d’entrées dont aura besoin son détenteur.

Les visas de travail offrent les mêmes possibilités à tous ceux qui sont embauchés en Russie. En revanche, les visas étudiants et les visas de visite personnelle ou familiale ne seront valides que pendant 30 jours avant de devoir être renouvelés. Sachez enfin que le délai d’obtention est d’environ un mois mais que vous pouvez disposer de votre visa pour la Russie en trois jours à condition de passer par une agence spécialisé et pour un prix légèrement plus élevé.

visa pour la Russie

La demande de visa pour un voyage en Russie et les documents nécessaires

En passant par une agence, vous simplifierez grandement les démarches nécessaire à l’obtention de votre visa. La demande de visa pour un voyage en Russie doit en effet être accompagnée d’un grand nombre de documents. Il vous faudra tout d’abord y ajouter votre indispensable passeport, avec deux pages vierges pour permettre d’y apposer le précieux sésame, ainsi qu’une photocopie de de sa page d’identification.

En outre, vous devrez produire une photo d’identité en couleur sur fond clair, datant de moins de 6 mois, faite de face avec une expression neutre. Vous devrez également joindre un exemplaire du formulaire de visa à remplir en ligne sur le site du gouvernement russe, daté et signé. Enfin, il est obligatoire de disposer d’une assurance rapatriement, attestée par un document officiel que vous joindrez également à votre envoi. Sachez que les agences spécialisés peuvent vous assister dans le remplissage du formulaire et même vous fournir un contrat d’assurance rapatriement.

Des documents spécifiques à fournir pour obtenir votre visa russe

Toute demande de visa pour une voyage en Russie doit comporter l’ensemble de ces éléments, auxquels il faut ajouter certains documents spécifiques en fonction de votre statut de demandeur. Le « voucher » et la confirmation d’accueil sont indispensables aux touristes. Ils peuvent être délivrés soit par des agences, soit par des hébergements. Les affairistes devront eux produire une copie de la lettre d’invitation de la société russe qui les accueillera sur le territoire national.

Pour les familles et les visites personnelles, là encore une lettre d’invitation dûment ratifiée par les services d’immigration devra être incluse dans le dossier. Les conditions seront les mêmes pour la copie de la lettre d’invitation de l’université qui accueille des étudiants. Enfin, les travailleurs immigrés devront eux aussi fournir une copie de la lettre d’invitation de la société pour laquelle ils travailleront mais aussi se soumettre à un test HIV dans les trois mois précédant leur entrée sur le territoire.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *