Purificateur d’air : le guide d’achat pour améliorer votre qualité de vie

Par Bernard Billot-Lefebvre le 23 novembre 2020
purificateur d'air

Vous subissez de plein fouet les allergies respiratoires au printemps ? Les squames de vos animaux domestiques se retrouvent en suspension dans l’air ? Vous avez l’impression que les infections se suivent et se ressemblent ? Vous respirez sans doute un air de qualité médiocre. La solution ? Un (bon) purificateur d’air !

Que valent les purificateurs d’air ?

Il fut un temps où les purificateurs d’air, les humidificateurs et les déshumidificateurs étaient considérés comme un luxe. que valent les purificateurs d’air? Ces appareils électroménagers peuvent tout simplement changer votre qualité de vie du tout au tout, en fonction de l’endroit dans lequel vous vivez. Pour ce qui est des purificateurs d’air, c’est la pollution atmosphérique et la détérioration de l’air que nous respirons qui a changé la donne. Mieux : les purificateurs d’air sont devenus incontournables dans les pays qui ont connu l’épidémie du SARS, notamment au Japon. Particules pathogènes, allergènes, pollen, squames d’animaux, fumée… le purificateur d’air sera un précieux allié santé et bien-être pour votre foyer.

La pollution atmosphérique et la pandémie du nouveau coronavirus ont fait des assainisseurs et purificateurs d’air des incontournables, que ce soit dans nos lieux de vie ou de travail. Avec l’extension de l’offre, notamment en ligne, il peut être difficile de s’y retrouver. Il faudra donc prendre en considération certains critères objectifs… et faire preuve de bon sens. Nul besoin de prendre un modèle qui élimine les squames des animaux domestiques si vous comptez l’utiliser au bureau.

Choisir la bonne technologie de purification de l’air

Le purificateur d’air comprend un préfiltre et un certain nombre d’autres filtres qui doivent être remplacés de manière régulière. Bien que ces filtres impactent la qualité de la filtration de l’air, c’est bien la technologie embarquée dans l’appareil qui reste le critère le plus décisif. Certains modèles sont équipés de technologies brevetées qui détectent automatiquement le niveau de pollution, capturent les particules pathogènes et polluantes et projettent un air purifié.

Comment savoir si le purificateur d’air que vous convoitez fonctionne grâce à une technologie brevetée ? Pas de panique. Les modèles qui remplissent ce critère l’affichent en grand sur l’emballage et la notice d’utilisation. Notez toutefois que les purificateurs d’air les plus sophistiqués ont souvent du mal avec les grandes superficies. A vous donc de trouver le bon compromis.

qualité de vie

Le purificateur d’air et le volume de la pièce

Il est extrêmement important de déterminer le volume de la pièce dans laquelle vous comptez placer votre purificateur d’air. L’écrasante majorité des purificateurs d’air destinés au grand public sont pensés pour des petites pièces de moins de 25 m², comme les chambres à coucher, les petits salons et les bureaux. Attention : les fabricants ont tendance à exagérer les performances de leurs produits. Nous vous conseillons d’être large en optant pour un purificateur d’air destiné à une pièce au moins 20 % plus grande que la vôtre. En revanche, n’allez pas acheter un purificateur d’air surdimensionné : vous serez très vite dérangé par le bruit produit ! Ce qui nous amène au point suivant…

Purificateur d’air et niveau de bruit

Le niveau sonore du purificateur d’air doit également être pris en considération, à fortiori si vous achetez votre purificateur pour des problèmes d’allergie. En effet, pour qu’il soit efficace, votre purificateur d’air devra être placé dans la chambre à coucher et tourner également pendant la nuit. On estime que le sommeil devient réellement perturbé à partir d’un niveau sonore de 50 décibels.

Mécanisme de prévention de la fumée

Ce critère est facultatif, mais il devient capital si vous avez des fumeurs à la maison, si vous vivez à proximité d’une grande artère ou d’une zone industrielle. Dans ce cas, optez pour un purificateur d’air capable de filtrer une partie de la fumée de cigarettes, d’éliminer le formaldéhyde et les COVT en plus des allergènes et autres particules pathogènes usuelles comme le pollen, les squames des animaux domestiques, les acariens et les spores de moisissure.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *