Immobilier d’entreprise : un marché vraiment bouché ?

Par Nina Truchet le 30 septembre 2016

Des prix toujours aussi élevés, l’influence du Brexit, des tours vides à la Défense… On en entend beaucoup sur l’immobilier d’entreprise à Paris, au point de penser que c’est un marché bouché. Mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce une si mauvaise idée d’investir dans des bureaux en ce moment ? On fait le point pour vous.

Un secteur touché par la crise


L’immobilier d’entreprise a été l’un des secteurs les plus durement touchés par la crise depuis 2008 et ça a été un sacré coup dur pour les investisseurs. L’année 2007 ayant enregistré un pic des investissements, la décision des entreprises de renégocier leurs baux plutôt que de se lancer dans de nouveau projet immobilier a fait basculer les prévisions des experts et de nombreux bureaux sont restés vides.

C’est notamment le cas de nombreux espaces professionnels construits à la Défense. Parmi la succession de tours et de bâtiments, on ne compte plus ceux qui sont restés désespérément vides. Au point, parfois, de pousser certains à brader les prix. Pendant cette période, la majorité des projets immobiliers consistaient en réalité en réaménagement de bureaux et d’espaces de travail, très peu d’entreprises ont réellement investi de nouveaux locaux, si ce n’est pour en trouver de moins chers.

Alors que le marché de l’immobilier d’entreprise parisien a toujours été d’une grande constance et attiré de nombreux investisseurs, il a enregistré des niveaux de demande largement inférieurs à ses constantes habituelles et la reprise a tardé à se faire sentir. Là où Londres s’est très vite relancé notamment par la pratique de la sous-location, Paris a eu du mal à retrouver ses couleurs. Mais, aujourd’hui, la reprise semble bel et bien là, de quoi rassurer quelque peu les investisseurs.

Un marché pas si bouché que ça

Si on entend souvent dire que le marché de l’immobilier d’entreprise parisien est bouché, c’est surtout à cause de cette période de crise marquée. Car ce n’est pas l’offre qui manque mais bien la demande qui a considérablement chuté sur cette période. Ainsi, depuis que la reprise semble s’amorcer, on peut avoir bon espoir de retrouver des niveaux comparables à ceux d’avant 2008. En 2014 par exemple, les investissements à Paris ont augmenté de 45 % alors qu’ils chutaient de 9 % à Londres !

Aussi, les taux de rendement sont élevés ! Entre 5 et 6 % à Paris, ils sont bien supérieurs à ceux de la rivale londonienne qui oscillent entre 4 et 5 %. Et le Brexit ne devrait pas arranger les choses puisque de nombreuses entreprises devraient quitter la capitale anglaise pour s’installer dans des villes de l’Union Européenne : l’Irlande du Sud, mais aussi Amsterdam font du pied aux investisseurs, tandis que Paris reste une solution privilégiée en raison de son rayonnement international.

En quelques recherches, il est facile de trouver des quartiers dans lesquels investir ainsi que les quartiers les plus demandés. Certains avaient d’ailleurs profité des prix cassés à la Défense pour y investir en attendant la reprise. Les prix parisiens fluctuent plus ou moins suivant les quartiers, de quoi assurer une certaine stabilité pour les investisseurs.

Alors, faut-il investir ?

Eh bien il y a de bonnes raisons de se lancer dans un investissement sur le marché de l’immobilier d’entreprise en France et notamment à Paris. Les prix sont encore à un niveau acceptable, les taux de rendement sont intéressants et, surtout, les taux d’intérêts sont à un niveau historiquement bas. Et Paris pourrait profiter de l’arrivée de nouvelles entreprises, de quoi accroître la demande. Ainsi, les investisseurs devraient sérieusement réfléchir à l’idée d’investir à Paris.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *