Long, expresso, décaféiné : Le café est-il notre allié ?

Par Yasmine Lacroix le 30 juillet 2019
café

Long, expresso, décaféiné, sucré ou pas, le café est rentré dans les mœurs de nombreuses personnes. Une étude de Startbucks, qui a interrogé 1000 buveurs de cafés réguliers en France déduisent que près de 20 % de personnes boivent au moins 5 tasses par jour. Cette boisson est l’objet de nombreuses études et controverses scientifiques. Car même si le café est connu pour ses effets positifs particulièrement sur le fonctionnement cérébral et cardiaque, sa surconsommation dispose également des effets néfastes. Et dans les deux cas de figures, les études ne sont pas claires, note le nutritionniste Jean Michel Cohen.

Le café, selon Jean Michel Cohen

L’essentiel composant du café est la caféine. Celle-ci existe également dans le thé ainsi que le chocolat. Jean Michel Cohen, médecin nutritionniste fait un point sur les avantages du café. A noter des quantités notables de potassium (66 mg/100 ml)et de vitamine B3 (0.7 mg/100 ml). Riche en polyphénols : 130 à 300 mg pour 100 ml. De plus, les cafés contiennent des tanins diminuant l’absorption du fer. Par ailleurs, selon ce docteur le café est un facteur favorisant pour la diminution des problèmes cardio-vasculaires.

Le Café, un allié pour notre santé

Le café contre le diabète

Une consommation raisonnable du café, aurait des effets positifs sur la maladie du diabète. Selon Jean Michel Cohen, cette boisson ralentirait l’absorption du sang dans le corps humain. C’est ce qu’a affirmé une étude de l’université d’Aarhus au Danemark. Le cafestol, un des composé du café, a été expérimenté sur des souris atteintes du diabète de type 2. Le résultat était que les rongeurs avaient un taux de glycémie plus faible. Et ce en raison de l’amélioration de la production de l’insuline comparaison à d’autres souris.

Le café réveille les fonctions cérébrales

Le café diminuerait le risque de développer des maladies de Parkinson et d’Alzheimer, précise le médecin Jean Michel Cohen. Car il permet de prévenir la dégradation de la gaine qui encercle les neurones. Par conséquent, boire du café stimulerait les fonctions cérébrales.

Le café amplifie les muscles

Le café amplifie l’excitation musculaire : « les muscles vont fonctionner un peu plus vite de la même manière »selon le nutritionniste . Pas seulement, il agît également sur le cœur puisque le cœur est un muscle et il va donner une petite excitation cardiaque », s’enthousiasme le docteur Cohen.

Le café contre les maladies du foie

Selon une étude menée par Neal Freedman de l’Institut national américain du cancer (NCI), Les personnes atteintes d’hépatite C chronique ou d’autres maladies du foie à un stade avancé et consomment quotidiennement au moins trois tasses de café réduisent de 53% le risque de voir la maladie progresser par rapport aux patients qui n’en consomment pas. Grâce aux acides phénoliques qu’il contient, le café aurait une action detox : le foie va se purifier pour ne pas s’obstruer. Le café jouerait donc le rôle d’associé contre les pathologies du foie, comme la cirrhose.

Les dangers d’une surconsommation du café

A dose élevée et trop importante, le café devient un ennemi pour la santé. C’est-à-dire, à partir de cinq tasses par jour, cet or noir allié de nombreuses personnes devient dangereux.

-le café serait à l’origine de maux de tête très intenses. Ces maux de têtes apparaissent essentiellement quand le consommateur arrête subitement de prendre le café. En effet, le système nerveux rentre dans une phase de sevrage, et le manque de caféine se traduit en migraines.

-le café absorberait les minéraux dans notre corps. Il absorbe le fer présent dans l’estomac et contribue à la détérioration du fonctionnement des reins.

-Selon le médecin spécialiste en nutrition Jean Michel Cohen, la surconsommation du café pourrait provoquer des maladies tumorales comme le cancer de la langue, ainsi que le cancer colorectal. Et ce, en raison de la présence l’acrylamide, un produit chimique présent dans de nombreux aliments cuits à très haute température comme le café et qui selon certaines études, est cancérogène.

En somme, comme tout autre aliment, consommer le café avec modération et savoir puiser de ses avantages plus que de ses inconvénients serait le bon gage d’une meilleure santé.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *