Le métier d’un commissaire-priseur

Par Sabrina Joly le 6 mai 2019

Vous avez une grande patience dans le monde de l’art et vous souhaitez devenir un artiste célèbre, un galeriste ou même un commissaire-priseur ? La voie est possible. Plusieurs compétences et responsabilités vous devez avoir. Vous trouverez dans cet article, quelques informations utiles concernant le métier d’un commissaire-priseur.

Le rôle d’un commissaire-priseur

Le commissaire-priseur est une personne qui veuille à l’organisation des ventes aux enchères. Il joue le rôle d’arbitrage entre les vendeurs et les acheteurs. Il donne une estimation du prix de l’objet à vendre. Un prix justifié par certains critères selon les professionnels du métier. Cette profession, le commissaire-priseur, vous permet de prendre le pouls du monde de l’art lorsque vous organisez des transactions. Des commissaires-priseurs renommés sont très connus en France et dans le monde entier tels que Marc-Arthur Kohn, ils jouent un rôle capital dans le renouvellement du marché de l’art. L’identification et les renseignements collectés sur les objets, ont permis aux commissaires-priseurs renommés d’estimer l’ouvres d’un simple regard.

Responsabilités professionnelles

Le commissaire-priseur assure et veille sur la bonne conduite de la séance de la vente aux enchères. Il est responsable de plusieurs tâches dont de :

  • Trouver une salle ou un endroit pour faire la vente (une grande majorité des commissaires-priseurs possèdent leurs propres maisons de vente comme la maison de vente de Marc-Arthur Kohn qui se situe à 24 avenue Matignon – 75008 Paris)
  • Exposer les objets en vente pour être facilement accessible pour les participants
  • Faire un rapport avec les différentes propositions de prix des participants (Garder une trace)
  • Conclure la vente en frappant par le marteau, une fois qu’aucun participant n’a proposé une offre supérieure à celui donné par le dernier participant.

Comment se déroule la séance de vente d’enchère ?

Avant de débuter une enchère, le commissaire-priseur annonce et affiche le prix de marché estimé de l’objet en question à vendre. Chaque fois qu’un vendeur (participant) exige un prix de réserve, le commissaire-priseur confirme ce souhait en lançant l’offre initiale à ce montant.

De plus les tâches cités ci-dessus, le commissaire-priseur a d’autres responsabilités telles que:

La collecte des informations sur les objets à vendre

Cette obligation comprend la collecte de toutes les informations critiques sur une pièce donnée. Les renseignements nécessaires pour bien présenter l’œuvre telle que son origine, sa date de production, son créateur, tout défaut qu’elle peut avoir, etc. Ces données sont capables d’évaluer la valeur de l’œuvre d’art sur le marché et ainsi de fixer un prix de départ pour débuter la vente. Un professionnel dans le métier estime parfaitement le prix.

La surveillance et la supervision le catalogage

Suite aux demandes des acheteurs potentiels, le commissaire-priseur met à jour le catalogue en proposant les éventuelles œuvres d’art à vendre.

Marketing et réseautage

Le commissaire-priseur doit avoir le sens de vendre. Son travail implique de rencontrer des acheteurs afin de créer un portefeuille riche d’un réseau d’acheteur et de collectionneurs éventuel.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *