Les avantages de l’isolation des combles

Par le 13 juin 2018

Lors de vos travaux de rénovation, l’isolation des combles est toujours à envisager. Qu’ils soient perdus ou aménagés, il existe de nombreuses solutions d’isolation. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur les travaux à effectuer.

Les avantages de l’isolation des combles

Aides fiscales pour l’amortissement des travau

En isolant vos combles, vous bénéficiez de diverses aides financières. Il y a d’abord le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) impliquant une déduction fiscale de 30 % de la base imposable des travaux réalisés. Certaines conditions, comme la réalisation des travaux par un professionnel certifié RGE, doivent être remplies pour pouvoir bénéficier de cette aide. Vous pouvez aussi bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui vous permet de faire un prêt jusqu’à 30 000 euros, remboursable sans intérêts. Une fois que les travaux sont finis, vous pouvez réclamer des primes d’énergie, qui peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros.

Économie d’énergi

Comme la chaleur a tendance à monter vers le haut, le toit est à l’origine d’une grande partie de la déperdition de chaleur. Pour améliorer la performance énergétique de votre maison, l’isolation des combles est la solution optimale. Vous pourrez réaliser des économies de chauffage et contribuer ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Confort thermique et sonore

Avec une technique d’isolation performante, votre maison sera protégée du froid extrême. Vous profiterez aussi d’un confort acoustique grâce à la réduction des bruits extérieurs, comme la pluie ou la grêle.

Les solutions d’isolation

Divers matériaux peuvent être utilisés pour l’isolation des combles. Ils ont chacun leurs propres caractéristiques :

  • La laine minérale (laine de roche, laine de verre) : résistante à l’eau et aux termites, proposée à un très bon rapport qualité-prix
  • La laine végétale et animale (mouton, coton, chanvre, lin…) : écologique, durable et non irritante,
  • Le polystyrène : à haute performance thermique et acoustique,
  • Le liège : d’une durabilité exceptionnelle mais à faible performance acoustique et à prix élevé,
  • La fibre de bois : durable, écologique mais onéreuse et lourde,
  • Les isolants minces : à faible épaisseur, fragiles, et peu coûteux.

Si vous prévoyez d’aménager vos combles, vous pouvez choisir entre :

  • L’isolation entre les chevrons : technique d’isolation par l’intérieur où l’isolant est placé entre les chevrons,
  • L’isolation bicouche (en double couche) : les isolants sont posés, l’un entre les chevrons, et l’autre sous les chevrons, et
  • L’isolation par sarking : une solution d’isolation par l’extérieur qui ne compromet pas l’espace habitable.

Dans le cas où les combles sont perdus, les travaux d’isolation consistent à déposer du matériau isolant sur leur surface. Vous pouvez aussi poser des isolants sous les rampants de la toiture. La pose peut être réalisée :

  • Avec des isolants à dérouler : les isolants sont posés en deux couches superposées pour supprimer les ponts thermiques,
  • Par soufflage mécanique : grâce à une cardeuse ou une souffleuse, l’isolant est broyé en flocon et soufflé dans les combles,
  • Par épandage manuel : elle est réalisée grâce à la pose manuelle des isolants, lorsque les combles sont accessibles.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *