L’importance des liens pour le référencement en 2016 est il toujours d’actualité ?

Par le 8 juillet 2016

Il fut un temps où les liens devaient être légion pour qu’un site puisse se faire une place au soleil. Tout le monde sait maintenant que c’est fini, ou pas. Le référencement n’a certes jamais été aussi professionnalisé qu’actuellement mais il n’a jamais été aussi « naturel ».


En 2016 les liens sont encore plus importants qu’avant

Le changement radical qui s’est opéré dernièrement porte sur la quantité de liens de faible qualité. De nos jours il faut non seulement que le site possède un maximum de lien, mais en plus, il faut que ces liens soient tous de qualité, tous dans la même thématique que la page à référencer, et, sur des pages intéressantes de votre site.

  • Faire un échange de lien sans étude préalable ne sert à rien
  • Faire un échange de lien (ABC, AB-BA) ne sert à rien
  • Ne faire que des liens vers la page d’accueil ne sert à rien
  • Faire des liens… ne sert à rien

Tout cela est vrai, mais c’est aussi faux. Si vous faites quelques recherches, vous trouverez toujours un concurrent qui agit à l’inverse de votre stratégie et qui se positionne tout aussi bien. Une seule raison, le Lien.
Non seulement il faut que les liens pointant vers votre site internet soit d’une bonne qualité en terme de « jus », en terme de visibilité, mais en plus, il faut que la page source reçoive un signal social (nous ne parlons pas des pages locales, mais d’une visibilité nationale) non négligeable.
Pour classer une page parmi des millions d’autres pages, le moteur de recherche préféré des français (du moins à ce jour) s’appuie sur trois critères : les liens pointant vers la page à référencer, la qualité du contenu et un nouveau point on ne peut plus pertinent, l’intelligence artificielle.
L’intelligence artificielle qui ne fait que progresser de jour en jour va pouvoir « comprendre » le contenu proposé, d’où l’importance de la qualité rédactionnelle. Cette qualité rédactionnelle ne s’appuie pas seulement sur l’orthographe ou la grammaire, mais également sur ce qu’il convient de nommer le cocon sémantique (Voir L. Bourrelly si vous ne connaissez pas ce terme).

Favoriser le naturel à la quantité

Vous savez travailler votre contenu, ou le sous traiter, pour qu’il soit parfait. Ce contenu est sous votre contrôle. S’il manque de puissance pour être intéressant, ou pour être visible et partagé ; vous savez le modifier.
A force d’expertise et de tests, vous savez ce que l’intelligence artificielle et le cocon sémantique attendent de vous, c’est plus ou moins sous votre contrôle.
Par contre, pour les liens naturels, c’est une autre histoire. Rien n’empêche une tierce personne de partager votre page sur un site de piètre qualité. Rassurez-vous, le moteur de recherche va le comprendre et le traduire dans le classement de cette page. N’avoir que des liens de piètre qualité à proposer à Google n’est pas ce que l’on fait de mieux pour le classement mais, n’avoir que des liens de top qualité n’est pas naturel non plus. Cet équilibre est délicat à obtenir et encore plus délicat à faire perdurer dans le temps.
Ce n’est pas parce que vous pensez que votre site et cette page en particulier sont formidables qu’ils le sont vraiment aux yeux des internautes.
Etre en première page de Google peut se faire par hasard. Placer chaque page en première page, c’est déjà moins évident. Le référencement en 2016 est devenu un art qui n’est maîtrisé que par quelques uns maintenant. Ces quelques personnes (ou agence seo) sont performantes grâce à es milliers d’heures de recherches et des milliers d’essais

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *