L’Isolation des combles : simple ou double couche ?

Par Nico Durand le 13 août 2018
L'importance de l'isolation des combles

25% à 30% de la déperdition thermique de votre logement est due à des combles mal isolés ou non isolés. Si vous pensez à améliorer votre isolation, il est donc fortement conseillé de commencer par là. L’isolation thermique de vos combles apporte un gain de confort mais permet aussi de réaliser d’importantes économies d’énergie et ainsi, d’alléger vos factures.

Par ailleurs, l’Etat a mis différentes aides en place pour vous accompagner financièrement dans la rénovation énergétique de votre logement (Crédit d’impôts pour la transition énergétique, CEE…). S’il est important de bien isoler ses combles, tous les types de combles ne nécessitent pas la même technique d’isolation et mieux vaut se renseigner avant de se lancer dans des travaux d’une telle envergure.

Quelles techniques d’isolation pour des combles aménagés ?

Les combles aménagés sont bien souvent un espace de vie. Ce paramètre doit donc être pris en compte au niveau du choix des matériaux. Dans cette optique, les matériaux choisis ne doivent présenter aucun danger pour la santé et il est recommandé d’opter pour des matériaux naturels, tel que la laine de verre ou l’ouate de cellulose. Ceci mis à part, vous pouvez choisir votre isolant en rouleaux ou en panneaux.

Il existe trois techniques différentes pour l’isolation de combles aménageables: l’isolation entre les chevrons, l’isolation en double couche et l’isolation en sarking.

L’isolation entre les chevrons

Les chevrons sont les pièces de bois qui sont placées verticalement dans le sens de la pente de votre toiture. L’idée est d’isoler votre toiture par l’intérieur, en plaçant l’isolant entre les chevrons de la toiture. C’est une technique simple et rapide puisqu’elle consiste à n’appliquer qu’une simple couche d’isolant.

L’isolation en double couche

Cette technique combine une isolation entre les chevrons sur laquelle vient se superposer une deuxième isolation maintenue par des suspentes. Elle demande un peu plus de travaux que la technique précédente mais est aussi plus performante énergétiquement, car vos combles seront deux fois mieux isolés.

L’isolation en sarking

L’isolation en sarking permet d’isoler les combles de l’extérieur, contrairement aux deux autres techniques. Ceci permet, avant tout, d’économiser de l’espace sur la surface habitable. Cependant, cette technique nécessite des travaux conséquents puisqu’il faut, pour la réaliser, démonter les matériaux de couverture de votre toiture.

Quelles techniques d’isolation pour des combles perdus ?

Plusieurs techniques existent pour isoler des combles perdus. C’est selon le type de matériau utilisé, solide (rouleaux ou panneaux) ou en vrac, que les techniques diffèrent. Les isolants à poser ou à dérouler sont adaptés à des combles accessibles, tandis que les isolants en vrac sont recommandés pour des combles difficiles d’accès.

Isolant à poser ou à dérouler

Cette technique convient à des combles non aménagés mais faciles d’accès. C’est une technique facile à mettre en œuvre puisqu’il suffit de poser ou de dérouler votre isolant sur la surface de sol que vous souhaitez isoler. Par ailleurs, une simple couche permet une bonne résistance thermique.

Isolant en vrac

Pour les combles difficilement accessibles, il convient de choisir un insolant en vrac (par exemple, la laine de coton). Pour la pose, deux techniques existent qui demandent toute deux l’application préalable d’un pare-vapeur.

  • Le soufflage : cette technique nécessite un souffleur et une machine de soufflage mécanique. L’idée est d’insuffler votre isolant à tous les espaces difficiles d’accès.
  • L’épandage manuel : cette technique consiste à répandre manuellement l’isolant sur toute la surface concernée et, ensuite, à l’égaliser avec un râteau.

S’il est tout à fait possible de réaliser vos travaux d’isolation vous-même, certaines techniques nécessitent une certaine expérimentation. Les aides mises en place par l’Etat subventionnent parfois jusqu’à l’intégralité de vos travaux, et ce y compris si vous faites appel à un professionnel. Le recours à un artisan reste donc fortement conseillé car des combles mal isolés seront toujours cause d’une déperdition thermique.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *