Nourrir votre animal de compagnie : les bons réflexes


Accueil > Nature, animaux et environnement

Nourrir votre animal de compagnie : les bons réflexes

Marc Vilmartz - le 16 juillet 2017 - 0 commentaires

Avoir un chien ou un chat apporte beaucoup de bonheur, mais aussi des responsabilités. Vous êtes responsable de sa santé et de son bien-être. En échange, il vous offre son amour indéfectible. Méritez-le en prenant soin de lui, notamment pour son alimentation. C’est elle qui garantit sa forme quotidienne. Voici quelques réflexes à prendre.

Pas d’improvisation

Un chien ou un chat n’est pas un jeune étudiant. Il ne s’agit pas de lui trouver son repas du jour à 22h en piochant sur ce qu’il reste dans le frigo. L’animal a besoin d’un régime strict et d’aliments adéquats. Si vous avez des doutes sur ce qu’il a le droit d’absorber ou non, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire. Sinon, restez dans le classique avec les croquettes et les pâtés. Ayez toujours un paquet d’avance et quand vous partez en vacances, prenez une dose suffisante pour combler ses besoins.

Une routine alimentaire

Pour être bien, l’animal a donc besoin d’une nourriture qui lui convienne, mais aussi d’habitudes. Pour son confort, donnez-lui à manger à des heures régulières. Les portions doivent être sensiblement les mêmes. Parfois, votre travail ou vos activités rendent impossible le respect de cette règle. Dans ce cas, ne donnez plus vous-même les croquettes, mais investissez dans un distributeur de croquettes. L’appareil coûte en moyenne une cinquantaine d’euros et demeure un grand bénéfice au quotidien. Vous programmez les heures des repas et la quantité donnée dans la gamelle. Puis, le distributeur fait le reste en servant votre chien ou votre chat selon vos paramétrages. Si vous optez pour ce matériel, renseignez-vous en amont sur un site comme distributeur-croquettes.fr.

Une ligne contrôlée

Les problèmes de poids chez les animaux peuvent avoir des conséquences catastrophiques. Beaucoup de chiens sont cardiaques et quelques kilos de trop en été sont des facteurs aggravants qui risquent de les tuer.
Si votre animal semble trop gros ou trop maigre, demandez l’avis du vétérinaire et adaptez la nourriture. Parfois, les portions sont bien dosées mais c’est les aliments qui sont trop gras. Ou alors, le métabolisme de l’animal a changé et il ne supporte plus aussi bien les anciennes croquettes. C’est d’ailleurs pour cette raison que les animaux stérilisés doivent manger de la nourriture adaptée.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



about the author

Laisser un commentaire