Comment s’organisent des funérailles?


Accueil > Entreprises, services, et conseils

Comment s’organisent des funérailles?

Adrien Faure - le 4 octobre 2017 - 0 commentaires

Organiser des funérailles après un décès est très loin d’être une tâche facile. Cette tâche est pourtant importante car c’est à partir de là que l’on va bien souvent pouvoir commencer à faire son deuil… Que faut-il savoir pour organiser au mieux des funérailles ? Sachez d’abord qu’en principe, les obsèques doivent avoir lieu dans les six jours qui suivent le décès (hors dimanche et jours fériés).

L’organisation des funérailles

La question à se poser ici est « Qui décide ?« . Heureusement, la réponse est assez simple. Si le défunt a laissé des indications au niveau de la forme et l’organisation des obsèques, sa famille et ses proches doivent respecter sa volonté. Cela est valable même si le défunt n’a exprimé ses indications qu’oralement.

Si aucune volonté n’a été formulée par le défunt et en l’absence de disposition, c’est alors à la famille qu’il revient de décider. De manière générale, c’est le conjoint survivant qui décidera ou, à défaut, les enfants. Si un désaccord a lieu au sein de la famille, les tribunaux trancheront. Notez qu’en principe, le tribunal doit rendre son jugement dans les 24 heures suivant sa saisie. Cependant, le tribunal sera généralement en faveur du conjoint survivant. En ce qui concerne les proches du défunt, la loi prévoit un congé pour cause de décès (cf. Les congés pour raisons familiales).

Les pompes funèbres

La famille du défunt prendra contact avec la société des pompes funèbres une fois que le décès a été constaté et que la déclaration de décès a été préparée par le médecin. Le choix de la société est bien évidemment libre. Ce qui est important de savoir est que l’organisme chargé des obsèques doit, en particulier, délivrer gratuitement un devis détaillant les différentes prestations et leurs prix. Si ce devis est accepté, cela implique l’établissement d’un bon de commande.

Le coût des funérailles

Le coût des funérailles est à la charge des héritiers. Notez que les héritiers doivent supporter le coût à proportion de leur part d’héritage. De manière générale, quand le défunt possède des liquidités, sa banque acceptera de débloquer une somme maximale de 3000 euros sur simple présentation de la facture des pompes funèbres. Au-delà de ce montant, il faudra prouver l’existence d’une attestation du notaire et d’un acte de notoriété. Dans le cas où le défunt avait souscrit un contrat obsèques, l’assurance prendra tout ou partie des frais de funérailles. Pour ce faire, les proches du défunt doivent adresser une lettre à l’assureur avec les informations nécessaires.

Si vous souhaitez plus amples informations ou être conseillé, n’hésitez pas à visiter Funérailles Fontaine.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



about the author

Laisser un commentaire