La pétanque, ce sport merveilleux

Par Nico Durand le 29 mai 2019
la pétanque

Très longtemps associée à un jeu de vieillards, la pétanque est passée du statut de « loisir » à celui de véritable sport, donnant lieu à des compétitions internationales et à plus de médiatisation. C’est dire tout l’intérêt qui est porté à cette discipline, porté au rang de sport de haut niveau depuis 2005 grâce à une institutionnalisation du ministère des Sports.

L’histoire de ce sport est l’une des plus riches et permet, à ce titre, de comprendre le fabuleux sport qu’est la pétanque.

La pétanque des origines

C’est à la Gaule que le monde tout entier doit l’avènement du jeu de pétanque. Très vite, celui-ci connaît un succès fulgurant qui atteint son apogée au Moyen-âge, plus précisément à la Renaissance. Il était essentiellement pratiqué par la noblesse, le bas peuple n’étant pas autorisé à y jouer de 1629 jusqu’à la Révolution.

Grâce à son développement et à sa popularisation, le jeu de pétanque connut de nombreuses évolutions, notamment en ce qui concerne les boules, mais aussi son appellation. Si au départ les boules utilisées étaient en argile, elles sont passées successivement par les étapes de pierre, de bois pour finalement être en acier.

De même, si on connaissait ce jeu sous l’appellation de « jeu provençal », il se faisait également appeler « la longue ». Ce n’est qu’en 1907 que la terminologie « pétanque » fut employée pour la première fois. Elle est dérivée de l’Occitan provençal combinant « Pè » qui signifie « pied » et « Tanca » qui veut dire « pieu ». On employait également l’expression « Pès tanquès » qui devint plus tard « pieds tanqués ». Littéralement, cela voudrait dire « Avec les pieds fixés au sol ».

Le principe du jeu de pétanque

Le jeu de pétanque se caractérise essentiellement par le lancer de boules en acier. Selon le principe du jeu, chaque joueur doit lancer sa boule depuis un point précis vers le cochonnet ou le but. Il s’agit d’une petite boule en bois considérée comme l’objectif du jeu. Le joueur qui aura lancé sa boule au plus près du cochonnet, à l’issue du nombre de lancers autorisé, est celui qui remporte la partie. Il doit aussi avoir amassé 13 points.

Il faut également que, dans la limite du nombre de lancers autorisés, les joueurs arrivent à dégager ou à éloigner les boules adverses du cochonnet. Diverses techniques de lancer sont utilisées pour pointer (la portée, la demi-portée et la roulette) et pour tirer (le tir au fer, le tir devant et la ramasse). Il s’agit de techniques enseignées à l’occasion de stages comme ceux organisés sur https://www.zvonkoradnic.com/stages/.

Précisons tout de même que le lancer de boules à la pétanque se fait depuis un point où le joueur se positionne et s’immobilise dans un cercle. D’où le nom du jeu. Quant au nombre de joueurs, il est un minimum de 2. On parle dans ce cas de tête-à-tête. Lorsque les joueurs jouent 2 contre 2, il s’agit de doublette. Le troisième cas de figure concerne celui dans lequel 6 joueurs jouent 3 contre 3.  On parle de triplette.

Que ce soit pour le tête-à-tête ou la doublette, le nombre de boules dont disposent les joueurs est de 3. Par contre, lorsque les joueurs jouent en triplette, ils n’ont droit qu’à 2 boules chacun. Si vous souhaitez vous lancer en compétition, voici un catalogue des meilleures boules de la marque Obut. La pétanque est un sport qui rassemble !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *